couverture

Le dimanche matin, j’ai souvent mon cours d’aquabike à 11h, ce qui me flingue royalement la matinée.  Je pars vers 10h45 et je reviens vers midi et demie.

C’est un mal pour un bien, parce que c’est le seul créneau de la semaine où je peux avoir une activité physique autre que courir comme une dératée pour attraper le C15 ou monter mes trois étages, mais en même temps, ça entrave considérablement ma créativité culinaire dominicale.

Je mets à point d’honneur à ne servir aux Gremlins que du fait maison le dimanche, parce que je veux qu’ils me voient cuisiner, qu’ils demandent ce que je fais, le nom des ingrédients etc, mais là du coup, ça devient compliqué. Il faut que je trouve soit des idées de plats minute (et encore même comme ça on passe à table largement après 13h parfois) ou alors un truc mijoté que je peux préparer la veille.

J’avoue que dimanche, j’étais en panne d’inspiration. Comme je suis toujours sur une opération de vidage de congel, j’avais décidé d’utiliser des blancs de poulet que j’avais exfiltrés du tiroir du fond où ils étaient pris en otage derrière un gros sac de frites au four. J’avais aussi un petit flacon de crème fleurette passée d’un jour, donc le poulet à la crème s’est imposé de lui-même.

Comme je voulais une saveur un peu plus originale, j’ai ajouté une touche acidulée. Contre toute attente, c’est Gremlinette qui a bien aimé et Gremlin qui a trouvé ça beurk. L’Homme, lui, a validé la recette, et moi aussi, donc je partage, ça peut servir en dépannage.

Pour l’accompagnement, j’aurais voulu faire une purée mais j’en avais fait la veille, donc j’ai honteusement choisi la über facilité : les gnocchis à poêler.

Pour quatre personnes

  • 4 blancs de poulet de qualité
  • 1 échalote
  • 1 cuillère à café de moutarde
  • 2 cuillères à café de câpres
  • 10 cl de vin blanc
  • 15 à 20 cl de crème fleurette (ou longue conservation, ou crème fraiche)
  • Un peu de beurre

 

Emincer l’échalote et la faire revenir dans une poêle avec le beurre. Lorsqu’elle est fondante, ajouter le poulet coupé en morceaux de la taille d’une bouchée. Poivrer et saler très légèrement (il y a du sel dans la moutarde et dans les câpres) et faire dorer en mélangeant régulièrement.

 

viande qui cuit

Pendant que la viande cuit, mettre dans un bol la crème et la moutarde et mélanger.

Quand la viande est bien dorée, ajouter le vin blanc, porter à ébullition et laisser cuire à gros bouillons jusqu’à l’évaporation presque complète du vin. Baisser la chaleur, verser la crème, les câpres, mélanger et laisser cuire encore une dizaine de minutes à feu doux.

 

fin post

Servir avec des pâtes fraiches, un riz blanc, des pommes vapeur.

version_imprimable

 

 

Enregistrer