couverture

Je crois que l’un des pires défis de la mère de famille qui cuisine (en plus de trouver le temps de le faire quand elle rentre du boulot et qu’elle doit tout gérer), c’est de trouver des plats faciles-rapides-pas chers-sains-sympas et surtout, QUI PLAISENT A TOUTE LA FAMILLE.

Et ça, ben ça relève du casse-tête parfois (genre tout le temps en fait). Entre Gremlin qui aime à la base tout, mais qui peut parfois décider que ce jour-là, non, il n’aime plus le fromage fondu, Gremlinette qui n’aime QUE le sucre et les saucisses et l’Homme qui veut à la fois manger léger mais consistant quand même (mais pas trop parce qu’il faut garder la place pour le demi pot de Ben&Jerry’s qu’il va s’enfiler au dessert), j’avoue que j’y perds mon latin (déjà qu’il n’en reste plus grand-chose).

Alors quand en prime, j’ai eu la lubie d’acheter une petite madeleine de Proust qui ne va faire plaisir qu’à moi (à savoir deux pots de cottage cheese), et que je m’aperçois que la madeleine en question arrive à échéance, c’est panique à bord.

Le cottage cheese, je l’aime comme je le mangeais en Angleterre : avec de la ciboulette et de l’échalote, une pointe d’huile d’olive, servi bien frais sur de la patate tiède. Ou alors sur une bonne tranche de pain grillé. Suis pas snob, moi, j’aime bien les plaisirs simples.

Sauf que je me voyais très mal proposer ça à l’Homme en guise de repas du soir, surtout qu’il ne mange presque rien à midi, faudrait pas qu’il me fasse une hypoglycémie.

Du coup, j’ai cogité sévère et j’ai fini par bidouiller un mélange hybride entre la rillette au saumon, la cervelle de canut lyonnaise et le bibeleskaes alsacien (qui a dit gloubiboulga ?).

Très franchement, je m’attendais quand même un peu à avoir la tronche et bien non seulement, je m’étais gourée, mais en plus, l’Homme a carrément aimé et s’est même, je cite, « régalé ». Elle est pas belle la vie ?

 Bien contente de mon coup d’éclat, du coup je vous le partage.

 

Pour deux personnes

  • 2 pots de cottage cheese (celui-ci pour moi )
  • 2 pavés de saumon frais
  • 3 cuillères à soupe de ciboulette ciselée (Monsieur P. pour moi)
  • 3 cuillères à soupe de bonne huile d’olive
  • 1 citron bio non traité (de préférence)
  • 4 pommes de terre à chair fondante
  • Poivre du moulin
  • 2 tablettes de bouillon de volaille (ou fait maison si on a)

 

Bon bon, j’avoue ma faiblesse : j’ai utilisé du bouillon de volaille en tablette parce que je n’en n’avais pas de fait maison, et que ça donne quand même vraiment le petit goût qui change tout.

Porter à ébullition une casserole d’eau dans laquelle on aura mis une tablette de bouillon. Lorsque l’eau bout, plonger les pavés de saumon, couvrir, couper le feu et laisser pocher entre 15 et 20 minutes.

Dans un grand saladier, verser le cottage cheese, la ciboulette, le poivre et l’huile d’olive, mélanger.

Egoutter les pavés de saumon, enlever la peau et les effeuiller, en vérifiant qu’il ne reste pas d’arête.

Mettre le saumon dans le saladier. Râper le zeste du citron et l’ajouter au reste des ingrédients, puis presser le jus et le verser.

Mélanger, filmer et remettre au frais.

Eplucher les pommes de terre et les mettre dans une grosse casserole d’eau avec la seconde tablette de bouillon de volaille. Porter à ébullition et laisser cuire jusqu’à ce que les pommes de terre soient cuites.

Les égoutter, les laisser tiédir puis les couper en deux et les disposer dans une assiette.

 

Dresser la « rillette » de saumon autour, à côté, dessus, bref, comme on veut.

fin post

J’avais un reste de lentilles donc j’en ai profité pour les servir avec, ça passait également très bien.

version_imprimable

 

 

Enregistrer

Enregistrer