couverture

Le dimanche matin à la maison, on aime bien avoir des trucs sympas au petit déjeuner. Généralement, je fais des brioches, ou un gâteau ou les deux. Mais j’avais repéré depuis un bon moment déjà les pains au chocolat maison de Dodofairy.

J’ai découvert cette  blogueuse grâce à Instagram et je dois dire que je suis régulièrement bluffée par les photos qu’elle publie. On n’est plus du tout dans la pâtisserie amateur, certaines de ses réalisations semblent sortir de chez un grand pâtissier. Elle publie régulièrement des photos de ses pains au chocolat (moi je suis lyonnaise hein, je ne connais pas la chocolatine ;o)) et à chaque fois, je salive devant mon téléphone. Je suis donc allée lire ses recettes, et elle dit que c’est tout à fait faisable et pas difficile et qu’il n’est pas nécessaire d’avoir un diplôme de boulanger pour s’en sortir.

Donc, ce week-end, j’ai décidé de m’y coller. Je me suis dit que j’avais le droit de m’enfiler une petite bombe calorique vu que j’allais à l’Aquabike juste après. J’ai repris la recette à l’identique, comme toujours lorsque je tente une viennoiserie pour la première fois, mais j’ai procédé différemment pour le temps de levage.

En effet, je voulais des pains au chocolat chauds, sortis du four. Problème, le temps de pousse est d’environ une heure (après la pousse de la détrempe toute la nuit). J’ai donc décidé de jouer les apprenties sorcières et de zapper la pousse nocturne de la détrempe mais de laisser les pains au chocolat au frigo toute la nuit pour les mettre à cuire au matin. Challenge réussi, trop fière de mon idée.

On a dégusté des pains croustillants dehors, moelleux dedans, avec le chocolat qui fond et qui t’en met de partout quand tu croques à pleines dents.

C’était une vraie réussite et d’ailleurs, il n’en n’est pas resté une miette. La prochaine fois, je tente carrément de les congeler crus, pour voir comment ils se comportent à la cuisson. Merci encore Doriane pour cette super recette !

Je vous livre la recette telle que je l’ai faite : les proportions sont identiques à la recette d’origine, seuls les temps de pousse et la technique du feuilletage ont été modifiés (hem, j’ai un peu fait du grand n’imp sur ce coup là…).

Pour 5 pains au chocolat de bonne taille

La détrempe:

  • 250 g de farine
  • 30 g de sucre en poudre
  • 5 g de sel
  • 15 g de levure fraîche de boulangerie
  • 62.5 ml de lait bien froid
  • 62.5 ml d'eau bien froide

 

Le beurre de tourage:

  • 125 g de beurre froid (de qualité)
  • Une tablette de chocolat noir à pâtisser

 

Mettez dans le bol du robot les ingrédients de la détrempe, en faisant en sorte que le sucre et le sel ne soient pas en contact direct avec la levure. Pétrir à vitesse lente une bonne dizaine de minutes, transférer la pâte dans un saladier, filmer et mettre au frigo pour au moins deux heures, voire plus. Idéalement, il faudrait faire cette étape le matin, et s’attaquer au feuilletage vers 16h si on veut tout faire dans la même journée.

Etaler une feuille de papier sulfurisé  et mettre le beurre dessus. Refermer la feuille et taper dessus avec un rouleau à pâtisserie pour étaler le beurre. Lui donner une forme rectangulaire, et remettre au frigo avec la détrempe.

Après avoir laissé la pâte et le beurre au moins deux heures au frigo, sortir la pâte et l’étaler sur une grande feuille de papier sulfurisé, en forme de rectangle d’une taille deux fois supérieure à celle du beurre.

Alors j’avoue, à partir de ce moment, j’ai fait un peu comme j’ai pu. En effet, les explications paraissaient très simples, comme pour un feuilletage classique, replier la détrempe sur le bord, faire un tour simple, étaler, replier, faire un tour etc.

Oui mais. Je n’avais pas de beurre de qualité, j’avais un beurre basique (très bon au demeurant), et c’est peut être ça qui a joué, je ne sais pas.

En tout cas, quand j’ai commencé à étaler, le beurre a commencé à se faire la malle dans tous les sens, ça poissait, ça débordait de tous les côtés. Petit coup de panique, j’ai tout replié après deux tours, ça collait carrément au rouleau, bref, je sentais le gros fail. M’enfin, j’ai tout remis un frigo pour une heure, et ensuite j’ai refait un tour double. Re-frigo pour une heure, re tour double, puis étalage de la pâte.

A ce stade, j’avoue, j’étais persuadée d’avoir complètement foiré mes pains au chocolat mais j’ai persévéré.

Donc, on étale la pâte en rectangle et ensuite en lamelles de la largeur des barres de chocolat. Moi j’ai mis dans chaque pain deux barres de chocolat de trois carreaux, mais on peut en mettre une seule (ce sera juste moins gourmand).

roulage

Déposer une barre de chocolat sur le bas d’une lanière de pâte, rouler le tout, déposer la seconde barre de chocolat et rouler jusqu’au bout. Déposer le pain au chocolat sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé et recommencer avec le reste de pâte. Filmer les pains, mettre au frigo pour la nuit.

 

roulés

Au petit matin, préchauffer le four à 200°C et sortir les pains.

Les badigeonner de jaune d’oeuf et les enfourner pour une vingtaine de minutes en surveillant la cuisson.

prêts à cuire

Ils doivent être bien dorés.

 

dorés

Attendre une petite dizaine de minutes (juste le temps qu’il faut pour pouvoir les attraper sans se brûler les doigts) et déguster avec un bon café au lait, en se mettant plein de chocolat fondu autour de la bouche. C’est régressif et gourmand, parfait pour le dimanche matin. La semaine prochaine, je tente les croissants.

 

fin post

version_imprimable

 

Enregistrer

Enregistrer