Final 1

S’il y a bien un légume que je trouve très compliqué à manger (et donc à cuisiner), c’est l’endive.

Quand j’étais petite, maman en faisait souvent en salade avec des noix et du gruyère. C’était pas mal, mais parfois je tombais sur un morceau un peu amer et là, yuk, pas bon.

Elle en faisait aussi en gratin au jambon et là encore, c’était parfois un peu amer et dur à manger.

Du coup, lorsque j’ai quitté le cocon familial les endives sont devenues de lointains souvenirs. Non que je n’aimais pas ça, mais elles faisaient simplement partie de ces légumes que je n’avais pas envie de manger.

Je ne sais pas du tout à quel moment j’ai eu le désir de renouer avec le chicon (son nom du Nord, d’où elle est originaire). J’ai certainement dû en manger au resto, ou lire une recette qui m’a tentée, sincèrement, je ne m’en souviens pas. Toujours est-il que j’ai repris le contact avec la Perle du Nord, et que depuis, elle et moi, on est super copines, et j’ai même découvert que je la préfère cuite.

 

Un grand classique de la cuisine du Nord est le gratin de chicons au jambon : une endive qu’on fait cuire à l’eau, qu’on enroule d’une tranche de jambon cuit, qu’on recouvre de béchamel et qu’on fait gratiner au four.

J’ai un peu customisé la recette pour en faire une sorte de plat vitrine des produits de Ch’Nord : le gratin de chicons au maroilles. Nez sensibles et ennemis du fromage qui pue s’abstenir. Les autres : ça devrait vous plaire !

 

Pour deux personnes :

  • 4 chicons
  • 2 tranches de jambon (ou 4 pour faire plus gourmand mais je trouve personnellement que deux suffisent largement)
  • ¼ de Maroilles
  • 20 cl de lait (écrémé ou demi écrémé)
  • 1 échalote
  • 30 grammes de beurre environ
  • 3 cuillères à soupe de sucre (si on a de la vergeoise, c’est encore mieux).

 

Comme je l’ai dit plus haut, en principe, il faut faire cuire l’endive à l’eau, mais je préfère la faire braiser : elle prendra alors une saveur douce et subtile au contact du beurre et du sucre et elle perdra complètement son amertume.

 

Ingrédients 2

Laver les endives, enlever les feuilles flétries, couper le pied et les couper en deux dans le sens de la longueur. Mettre le beurre à fondre dans une poêle/sauteuse, et ajouter les endives. Baisser le feu, couvrir et laisser cuire quelques minutes. Ajouter le sucre, un peu d’eau, couvrir et laisser cuire doucement en surveillant pour ne pas que ça brûle (rajouter de l’eau si besoin). Elles doivent être fondantes et moelleuses.

 

Endives1

Emincer l’échalote et la faire revenir dans une casserole, dans une noisette de beurre. Lorsqu’elle est translucide, verser le lait, couper le maroilles en morceaux et les mettre dans le lait. Faire chauffer tout doucement jusqu’à ce que le maroilles ait complètement fondu dans le lait : on obtient une crème épaisse. Poivrer abondamment (si on aime).

 

Sauce maroilles 1

Lorsque les endives sont cuites, les laisser refroidir un peu (sinon on se brûle les doigts). Prendre deux moitiés d’endives, les entourer d’une demi tranche de jambon, les ranger dans un plat qui va au four et continuer avec les autres morceaux.

 

Endives2

Recouvrir de la sauce au maroilles et faire gratiner au four à 180°C pendant 15-20 minutes.

 

Final 7

Déguster bien chaud, et penser à aérer la maison le lendemain !