Couverture

Le samedi, pour la soirée télé, je fais souvent des baos : tout le monde adore ça et on peut faire plein de garnitures différentes, ça ne fait pas trop de miettes, et surtout c’est super bon.

Le seul inconvénient de cette recette, c’est que les baos ne se conservent pas plus de quelques minutes : je ne sais pas pourquoi, mais aussitôt servis, ils se volatilisent à la vitesse de l’éclair. Surtout si un Gremlin affamé se trouve dans les parages. Trop bizarre…

Or, les baos, c’est long à faire. Voire, très long.

Ce samedi, j’en ai fait et j’ai innové sur la garniture et sur le format : plutôt que de faire plein de petits baos, j’en ai fait 8 gros et 7 moyens : c’est moins long à faire que 25 petits.

Quand l’Homme est passé devant le panier vapeur, il a un peu fait la tronche : « T’as fait QUE ça ? Nan, parce que moi j’ai super la dalle quand même ».

Deux bols de chips et 4 baos (dont deux gros) plus tard « Bon, je retire ce que j’ai dit, ça blinde quand même ».

Il en est même resté pour le repas du lendemain soir.

J’ai utilisé une recette de porc au soja de Kylie Kwong et j’ai ajouté deux ou trois petites choses, notamment la noix de coco fraiche pour le croquant (je voulais mettre des châtaignes d’eau, persuadée que j’en avais, mais j’ai dû planer).

Pour la pâte à baos, c’est toujours la même recette, celle de Margot Zhang  et pour la technique de pliage, j’ai copié la technique d’Ayu, 6 ans, la fille de Piment oiseau  : elle avait diffusé une vidéo d’elle et sa fille faisant des baos, et sa fille laissait le bao posé sur la table pour le plier. En voyant ça, je me suis dit que cette petite avait tout compris : c’est tellement plus simple qu’en tenant le disque de pâte dans une main pendant qu’on fait les plis ! Preuve supplémentaire s'il en est besoin que la valeur n'attend pas le nombre des années.

Je conseille de préparer la viande la veille, ça permet de gagner pas mal de temps car la cuisson est assez longue et il faut la faire refroidir pour façonner les baos.

 Ingrédients (pour 4 personnes)

Pour la pâte à baos

  • 400 g de farine
  • 240 ml d’eau
  • 4 g de levure de boulanger sèche (type briochin)
  • 2 cuillères à soupe de sucre

Pour la garniture

  • 800 g de poitrine de porc
  • 3 cm de gingembre
  • 125 ml de vin de riz (vin de Shaoxing)
  • 4 cuillères à soupe de sauce soja claire
  • 3 cuillères à soupe de sauce soja foncée
  • 5 cuillères à soupe de sucre (ou un gros cube de sucre candi)
  • 3 cuillères à soupe de vinaigre de riz brun
  • ½ noix de coco
  • 1 botte de coriandre
  • 2 grosses gousses d’ail

 

Couper la poitrine de porc en morceaux de 1 cm de large et les déposer dans une grande marmite.

viandre crue

Recouvrir d’eau froide, porter à ébullition et laisser cuire 5 minutes.

Egoutter et rincer à l’eau froide.

Dans une cocotte qui va au four, faire chauffer deux cuillères à soupe d’huile neutre et faire revenir la viande. Ajouter le gingembre épluché et coupé en fines tranches, les deux sauces soja, le vin de Shaoxing et recouvrir d’eau. Couvrir et faire cuire deux heures à 160°C au four, jusqu’à ce que la viande soit bien fondante. Ajouter le vinaigre, mélanger. Laisser refroidir.

 

viande cuite

Pendant que la viande cuit, préparer la pâte à baos.

Diluer la levure dans l’eau tiède et laisser reposer 10 minutes.

Dans la cuve d’un robot pétrin (ou un saladier si on fait à la main), mettre la farine, faire un puits et ajouter le mélange eau/levure, puis le sucre. Mélanger jusqu’à ce que la pâte soit bien amalgamée, recouvrir d’un torchon humide et laisser lever deux heures à température ambiante (au four à 30°C si le four le permet).

Lorsque la viande a refroidi, la récupérer avec une écumoire et la couper en petits morceaux. Ajouter les deux gousses d’ail râpées, la coriandre ciselée et la noix de coco coupée en tout petits morceaux.

coco ouverte

Mélanger la farce et réserver.

farce prête

Séparer la pâte en boules, la taille dépend de la taille de baos que l’on souhaite.

Etaler en cercles de pâte assez fine, déposer une bonne quantité de garniture et replier en suivant la technique (on trouve plein de vidéos sur Youtube).

Déposer un disque de papier cuisson, perforé, sur le panier d’un cuit vapeur, fermer et laisser encore gonfler 45 minutes.

prêt à cuire

Au bout de 45 minutes, mettre le feu sous le cuit vapeur et laisser cuire 15 minutes à partir de l’ébullition.

Laisser reposer SANS SOULEVER LE COUVERCLE au moins 5 minutes (sinon ils retomberont) et déguster bien chaud.

20210116_210555

fin post

 version_imprimable