couverture

Gremlin est le digne héritier de sa lignée maternelle : il aime la charcuterie.

Que dis-je : il voue un culte à la charcuterie. A l’heure du goûter, si tu lui proposes un croissant tout doré de chez le boulanger, il va te bougonner un « Mouais, non, bof, j’ai pas très faim ».

En revanche, demande-lui s’il aimerait bien une tartine de pâté avec des cornichons pour quatre heures et il te fait la chorégraphie du gang-nam style  sur un pied. Et ce qu’il aime par-dessus tout, le Gremlin, c’est la mousse foie.

Alors je ne vais pas vous mentir, moi aussi, j’adore la mousse de foie. C’est ce qui se rapproche le plus du Leberwurst à tartiner que ma grand-mère alsacienne me donnait au goûter, donc s’il y en a sur la table, avec un bon pain, j’avoue que je ne crache pas dessus. Voire, je peux me lâcher et faire quelques excès.

Enfin ça, c’était avant que je ne jette un œil sur la liste des ingrédients… En effet, quelle que soit la marque, beaucoup trop de E2xx, de noms barbares finissant par « ate » ou « um » à mon goût, de couenne de machin, graisse de truc et arôme de machinchouette.

Et puis en décembre, à un apéro chez des amis (oui, j’arrive encore de temps en temps à avoir un semblant de vie sociale), une copine avait sorti un petit pot de mousse de foie à tomber par terre. Quand je lui ai demandé où elle l’avait acheté, elle m’a dit qu’elle l’avait fait elle-même, et que c’était super simple.

Je me suis souvenue de ça ce weekend et j’ai acheté tous les ingrédients, qui sont au nombre de 4. Alors quand je vois la longueur de la liste des ingrédients dans les versions industrielles, je me dis que vraiment, c’est abusé.

Cette recette, en plus d’être incroyablement simple à réaliser, est également très rapide à faire, donc c’est tout bénef.

Juste une petite remarque pour le vin à utiliser : moi j’ai pris du Banyuls Hélyos.

20200208_155655

Ce vin coûte un bras et un rein, il s’agit d’un vin sucré naturel haute gamme, et en temps normal, je ne m’en servirais JAMAIS en cuisine vu le prix de la bouteille. Mais à Noël, mon père en a ouvert une et elle était bouchonnée, donc je l’ai embarquée pour l’utiliser en cuisine. On peut tout à fait prendre un Porto ou un Madère bas de gamme, pour l’utilisation qu’on en fera, ça suffit largement.

Gremlin a adoré, l’Homme aussi. On obtient une quantité assez importante, qui se conserve jusqu’à une semaine au frigo et qui se congèle très bien.

Avec des cornichons et un petit vin rouge, c’est parfait à l’apéro. Ou sans vin rouge au goûter pour le Gremlin. Ou au petit déjeuner (clin d'oeil à ma Mamie alsacienne qui serait super contente de voir ce que je cuisine pour mes Gremlins).

 

Ingrédients

  • 250 g de foie de volaille
  • 300 ml de vin sucré (type Porto)
  • 80 g de beurre mou
  • 100 g de crème épaisse
  • Sel, poivre

 

Mettre le vin et les foies dans une casserole et porter à ébullition.

foies crus

 

vin casserole

Laisser cuire 5 bonnes minutes (j’aime que les foies soient cuits à cœur).

Ebullition

Egoutter les foies et les déposer dans un mixeur avec la crème, le beurre, du sel et du poivre. Il ne faut pas avoir peur d’être généreux avec l’assaisonnement, sinon la mousse de foie sera fade.

Mixer jusqu’à obtention d’une pâte onctueuse et verser dans une terrine en faïence munie d’un couvercle, ou dans un bocal de conserve.

pret à refroidir

Si on souhaite en congeler ultérieurement (avec ces proportions, on obtient une grande quantité de mousse), il suffit de verser une partie de la préparation dans un petit pot (de préférence en verre qui se congèle) avec couvercle et de congeler dès que le mélange a refroidi.

fin post

Laisser reposer au frigo au moins une nuit avant de déguster sur un bon pain grillé.

fin post 2

version_imprimable