couverture

Il y a quelques temps, j’avais fait un gâteau avec deux Velouté Fruix qui arrivaient en fin de date et un pot de crème épaisse qui arrivait aussi en fin de date (avec les grosses chaleurs qui arrivaient, forcément, j’avais moins envie de sauces crémeuses que de salades). Le résultat était…. Comment dire…. Personnellement j’ai trouvé ça complètement immangeable, vraiment (en vrai c'était épouvantablement dégueulasse).

Entre le goût chimique des fruits rouges qui ressortait atrocement et la texture ultra compacte et pâteuse, c’était horrible. Trois cobayes ont tout de même trouvé ça bon, comme quoi, les goûts et les couleurs….

Mais tout de même, j’avais mon honneur à sauver, du coup je me suis lancée le dimanche suivant dans la confection d’un gâteau basque au thé Matcha et sésame noir.

Ambitieux, me direz-vous… Certes. Mais le gâteau basque, c’est un truc qui me faisait de l’œil depuis un bon moment. Alors il n’a plus grand-chose de basque, mais il reste néanmoins délicieux. Enfin pour qui aime le thé Matcha et le sésame noir.

J’ai surfé un moment, j’ai mixé plusieurs recettes et j’ai appliqué le conseil de mon boulanger préféré, à savoir remplacer l’œuf entier de la pâte par 2 jaunes : ça donne cet aspect un peu sablé totalement irrésistible.

J’ai eu une grosse frayeur lors de la conception, quand le disque de pâte supérieur s’est déchiré lamentablement. La faute à mon goût trop prononcé pour la procrastination : je terminais le dernier Robert Galbraith  et j’ai trainé à fond pour faire mon gâteau. Je m’y suis mise à 16h30 passées, donc je n’ai pas pu laisser la pâte deux heures au frigo. Résultat des comptes, elle était ultra fragile.

J’ai obtenu un gâteau relativement moche (n’ayons pas peur des mots) mais comme le goût prime sur l’esthétique, j’étais quand même super heureuse du résultat. Les cobayes l’ont liquidé en un temps record alors j’ai décidé de partager la recette, même si la photo est moche.


Pour la pâte

  • 75 g de beurre demi-sel mou
  • 10 g de beurre doux mou
  • 125 g de sucre en poudre
  • 85 g de poudre d'amande
  • 2 jaunes d'oeufs
  • 225 g de farine
  • 1 jaune pour la dorure

 

Pour la garniture

  • 25 cl de lait entier
  • 3 jaunes d’œufs
  • 45 g de sucre en poudre
  • 20 g de maïzena
  • 2 cuillères à café de thé Matcha
  • 1 cuillère à soupe de pâte de sésame noir

 

Dans un saladier, mettre la farine, le sucre, la poudre d’amandes et mélanger. Faire un puits au milieu puis ajouter les jaunes d’œufs et le beurre.

Mélanger jusqu’à ce que la pâte forme une boule, filmer et laisser reposer au frigo au moins deux heures.

Pendant que la pâte refroidit, préparer la crème pâtissière.

Faire chauffer doucement le lait dans une casserole : l’idée est de l’amener tout doucement à ébullition. Attention, ça déborde vite.

Dans un saladier, battre les jaunes et le sucre au fouet, puis ajouter la maïzena. Battre jusqu’à ce que le mélange soit onctueux, puis verser lait dans le saladier et continuer à fouetter. Quand tout est bien dilué, remettre le contenu du saladier dans la casserole et faire chauffer à feu doux, sans cesser de remuer, jusqu’à ce que la crème épaississe.

 

Transvaser la crème dans un saladier pour qu’elle refroidisse et en prélever un tiers environ, le mettre dans un autre saladier et ajouter la pâte de sésame noir, mélanger.

Dans l’autre crème, mettre le thé Matcha.

deux crèmes

Lorsque la pâte est bien froide, la séparer en deux et étaler chaque morceau de pâte en un disque permettant de couvrir un moule de 24 cm de diamètre.

Préchauffer le four à 180°C.

Mon astuce : j’étale la pâte sur du papier sulfurisé, c’est plus facile à manipuler ensuite.

Mettre un premier cercle dans le moule (avec le papier), bien faire adhérer la pâte sur les bords.

Etaler la pâte au sésame noir sur le fond de tarte, puis celle au thé Matcha.

 

presque fini

Et c’est là que ça se complique. Enfin pour moi, c’est là que ça s’est compliqué.

Prendre le second cercle de pâte dans le papier et le déposer au-dessus de la crème au thé, côté papier vers le haut. Retirer délicatement le papier en priant les dieux de la pâte sucrée pour ne pas que ça parte en cacahuètes.

fail

Souder les bords et dessiner des losanges ou de fines lignes sur le dessus.

Diluer le jaune d’œuf avec une cuillère à soupe d’eau puis badigeonner le gâteau au pinceau.

 

prêt à cuire

Enfourner pour 30 minutes, ou peut-être un peu plus : le gâteau doit être bien doré.

 

sorti du four

Attendre que le gâteau ait complètement refroidi pour le démouler, et attendre au moins 24 heures avant de le déguster, voire 48h si vous en avez la patience…

 

20190624_092529

version_imprimable