couverture

Ce plat a failli ne jamais voir le jour et il a coûté cher, voire très cher, à ma fierté.

Il y a des années que je veux faire de l’Irish Stew, mais à chaque fois que je me décide, il me manque toujours un ingrédient. Alors cette fois-ci, j’avais bien rédigé ma liste avec tout ce dont j’avais besoin, elle siégeait fièrement sur le plan de travail au milieu du bordel ambiant.

C’est en arrivant à Monoprix que j’ai réalisé que j’avais oublié la liste à la maison. Mais j’ai fait mes courses tout de même, en faisant confiance à ma mémoire.

Erreur fatale, évidemment. Non, sérieusement, j’ai vraiment une mémoire de poisson rouge et avec l’âge, ça ne s’arrange pas alors il ne fallait pas attendre de miracle.

Sur le chemin du retour, à deux rues de la maison, j’ai eu un éclair de lucidité : j’avais oublié la Guiness. Or, un Irish Stew sans Guiness n’a plus rien d’irlandais, nous sommes bien d’accord.

Demi-tour en pestant contre ma mémoire de poisson rouge, une demi-heure de perdue, mais surtout, je me suis vue passer en caisse avec juste une canette de 50 cl de bière qui, de loin, ressemble vachement à de la 8.6.  La honte, mais pour manger un bon mijoté de bœuf, je veux bien passer pour une alcolo.

 

J’ai mijoté mon Irish Stew en deux fois : une première fois le dimanche, deux heures au four à 170°C dans un plat recouvert d’alu, puis 2 heures à nouveau le lundi dans une cocotte en fonte. J’ai zappé les carottes car je n’avais pas assez de place dans la cocotte et j’ai servi avec du couscous mais l’idéal, si on a une cocotte assez grande, c’est de faire cuire des patates dans la sauce, une demi-heure environ avant de servir. On obtient des patates fondantes et gorgées de saveurs, c’est à se damner.

Je voulais faire mon stew avec de la joue de porc ou du paleron mais il n’y en avait plus alors j’ai dû me rabattre sur du jarret, que je trouve moins fondant et moins goûteux, mais c’était tout de même très bon.

 

Pour trois à quatre personnes

  • 1 morceau de jarret de bœuf d’environ 500 g coupé en gros morceaux
  • 1 cuillère à soupe d’huile
  • 4 gousses d’ail
  • 3 oignons
  • 200 g de bacon
  • 3 cuillères à soupe de farine
  • 50 cl de Guiness
  • 2 cuillères à soupe de sauce Worcestershire
  • 3 cuillères à soupe de concentré de tomate
  • 2 tiges de céleri branche
  • Poivre, sel éventuellement

 

viande

Dans une cocotte, faire chauffer l’huile et dorer la viande sur tous les côtés. Retirer la viande et ajouter l’ail écrasé, l’oignon émincé et le céleri coupé en brunoise.

Faire revenir quelques minutes jusqu’à ce que les arômes se dégagent.

Ajouter le bacon coupé en morceaux, mélanger trois minutes puis remettre le bœuf et mélanger.

Saupoudrer de farine, mélanger pour qu’elle enrobe bien la viande.

Ajouter le concentrée de tomate et la Guiness, puis la sauce Worcestershire. Mélanger, poivrer, ajouter environ 300 ml d’eau, couvrir et enfourner pour deux à trois heures à 170°C, jusqu’à ce que la viande soit tendre.

Comme tous les plats en sauce, cet Irish Stew sera nettement meilleur réchauffé (et si, comme moi, vous le dévorez après une séance d’aquaponey et de Pilates, alors là c’est le top).

fin post

 

version_imprimable