fin post

 

 

Comme je l’ai déjà dit à plusieurs reprises sur ce blog, je ne suis pas du tout bec sucré. Au petit déj, je peux sans problème m’enfiler des œufs au bacon ou du maroilles sur du pain et au resto, entre un fondant au chocolat et un demi Saint Marcellin de chez Cellerier, je vous laisse deviner ce que mon estomac choisit le plus souvent.

 

En revanche, lorsque j’aime un dessert, je ne fais pas semblant et je peux me goinfrer sans aucune retenue.

Parmi les desserts élus, il y a le Pa d’ous, aka pain d’œufs, aka flan aux œufs catalan.

C’est un dessert que ma mère prépare super bien, et elle tient sa recette de Denise, une de nos cousines catalanes qui est un véritable cordon bleu et qui fait un Pa d’ous de la mort qui tue.

Et pour Noël, Denise m’a fait un super cadeau : un set de moules hauts pour faire du Pa d’ous et sa recette.

Alors on pourrait penser comme ça qu’un flan aux œufs, ça n’a rien de compliqué mais en fait, si : il ne faut pas se louper sur le caramel et surtout, sur la cuisson, au four et au bain marie. Or, pour réussir la cuisson, la forme et la taille du moule sont hyper fondamentales.

Il est indispensable d’utiliser du lait entier et frais, sinon, la recette ne sera pas réussie.

Je vous la livre pour 6 mais moi, j’ai divisé les proportions par deux et c’était parfait pour deux adultes et deux enfants. J’aime le Pa d’ous nature avec une légère saveur de vanille, mais on peut le parfumer avec du zeste de citron.

 

Ingrédients

  • 1 litre de lait entier, frais (non pasteurisé)
  • 120 grammes de sucre + 2 sachets de sucre vanillé
  • 6 œufs
  • 80 g de sucre pour le caramel

 

Préchauffer le four à 180°C.

Mettre les 80 grammes de sucre du caramel dans une casserole (de préférence PAS en revêtement non adhésif, sinon le caramel ne prendra pas très bien). Faire chauffer tout doucement sans ajouter d’eau. Lorsque le caramel est bien brun, le verser dans le moule et faire tourner pour que tout le fond soit recouvert.

Réserver.

Dans un saladier, mélanger les œufs et le sucre nature au fouet.

Verser le lait dans une casserole, ajouter les deux sachets de sucre vanillé et porter à ébullition en surveillant avec attention.

Verser doucement le lait sur le mélange œufs-sucre tout en fouettant pour éviter la coagulation des œufs. Verser dans le moule.

Déposer le moule dans un plat à bords hauts et verser de l’eau bouillante le plus haut possible : c’est ce qui permettra d’avoir une texture homogène sur toute l’épaisseur.

Enfourner pour 40-45 minutes.

 

Sortir le Pa d’ous du four et le laisser refroidir.

20190127_134236

Quand on le sort du four, il fait floc floc : pas de panique : c’est normal. Moi j’ai contacté ma mère en panique, mais elle m’a rassurée, il est flasque au sortir du four.

Lorsque le Pa d’ous a refroidi, filmer et laisser reposer au frigo une nuit entière.

Démouler dans une grande assiette creuse (ou un plat creux). Il est parfois nécessaire de l’agiter un peu, mais en principe, il finit par se démouler.

couverture

Déguster accompagné d’un bon Banyuls, d’un Maury ou d’un Muscat bien fruité histoire de vraiment se croire sur la terrasse de la maison de famille.

fin post

version_imprimable