couverture

La saison de la raclette a été inaugurée il y a quelques semaines déjà, avec les premiers grands froids, et comme chaque année, après ma première raclette maison, il a fallu s’occuper des restes, parce que je prévois toujours trop.

Pendant deux semaines, l’Homme a suivi un régime exclusif à base de pâtes et riz nature pour essayer de faire passer une crise de goutte (on ne rigole pas, il parait que ça fait vachement mal, cette maladie qui semble sortie d’un autre siècle), du coup je ne cuisinais pas vraiment pour moi. Là, il va mieux et j’ai eu son feu vert pour cuisiner à nouveau normalement (enfin presque).

L’autre soir, quand je suis rentrée tard, affamée et congelée, le fromage raclette m’a tendu les bras quand j’ai ouvert le frigo. On aurait dit qu’il me suppliait de le choisir lui plutôt que le Gorgonzola. J’ai hésité un bref instant et puis je me suis dit qu’il est important de cuisiner de saison. J’ai saisi la raclette et j’ai bidouillé une recette absolument décadente pour aller avec mes pâtes Rummo favorites : les rigatoni.

Franchement, ça dépotait et c’est tellement simple que ça ne vaut pas la peine de se priver.

 

Ingrédients

  • Des pâtes creuses (Rigatoni, Penne…)
  • 150 g de raclette
  • 1 oignon
  • 2 cl de vin blanc
  • 10 cl e crème liquide
  • 5 cl de lait
  • 2 cuillères à soupe de graines de tournesol
  • 4 ou 5 cornichons (ou plus selon les goûts)
  • Poivre

 

Faire griller les graines de tournesol à sec dans une poêle en surveillant pour ne pas que ça crame. Laisser de côté.

Eplucher et émincer finement l’oignon, puis le faire revenir une dizaine de minutes dans un peu de beurre jusqu’à ce qu’il soit fondant.

Ajouter le vin banc, porter à ébullition et laisser évaporer puis ajouter la crème et le lait, donner quelques bons tours de moulin à poivre.

Mélanger, ajouter la raclette coupée en morceaux, couvrir et laisser fondre le tout à feu très doux une dizaine de minutes.

Faire cuire les pâtes al dente, les égoutter et les remettre dans la casserole.

Ajouter la sauce, mélanger en maintenant sur une faible source de chaleur. Ajouter les cornichons coupés en petites rondelles, mélanger et servir immédiatement parsemé de graines de tournesol toastées. Déguster bien chaud au coin du feu si on a la chance d’avoir une cheminée.

fin post

version_imprimable