couverture

Depuis la rentrée, j’ai changé mon jour d’Aquaponey : j’y vais désormais le mercredi soir, ce qui me permet d’enchainer avec un cours de Pilates. Eh oui, j’ai découvert qu’il n’y a pas qu’en mangeant qu’on peut faire du bien à son corps, on peut aussi le faire en faisant du sport !

Le hic avec ce timing, c’est que le mercredi, je rentre super tard désormais : aux alentours de 21h30. Et après avoir enchainé un cours d’Aquaponey ultra cardio mené par un Appollon de 25 ans débordant d’énergie et un cours de Pilates, je suis généralement juste bonne à m’avachir dans un canapé et à larver devant n’importe quelle série Netflix. Et, chose étonnante chez moi, je n’ai même pas faim (si si, je vous assure, c’est possible).

Sauf que je dois nourrir l’Homme, et aussi sa fille une semaine sur deux. Alors j’ai trouvé une super astuce : je prépare un truc le dimanche, un de ces plats bien mijotés qui sont encore meilleurs réchauffés. Et souvent, je choisis le curry, parce que le mercredi, c’est curry.

Là, j’ai dégoté dans un de mes nombreux livres de cuisine un curry khmère que j’ai légèrement modifié, je vous balance donc ma version, pour trois personnes, parce que c'était vraiment super bon et très simple à faire.

 

Ingrédients

  • 3 cuisses de poulet de qualité
  • 2 oignons
  • 1 cuillère à soupe de citronnelle Monsieur P.
  • 1 cm de gingembre
  • 1 cuillère à soupe de galanga râpé
  • 2 échalotes
  • 1 petit piment rouge
  • 10 graines de coriandre
  • 10 grains de poivre noir
  • 1 gousse de cardamome
  • 1 cuillère à soupe rase de curcuma
  • 50 cl de lait de coco
  • 4 cuillères à soupe de coriandre fraiche ciselée
  • Sel

 

Couper les cuisses au niveau de l’articulation et ôter la peau du poulet.

poulet

Faire revenir dans une cuillère à soupe d’huile jusqu’à ce que les morceaux de poulet soient dorés.

 

viande dorée

Ajouter ensuite un des oignons, épluché et émincé.

 

oignons

Dans un mortier, écraser le poivre, la coriandre et les graines de cardamome et piler le tout jusqu’à ce que ça forme une poudre fine.

 

Dans un mixeur, mettre l’oignon coupé en gros morceaux, les échalotes, le piment (sans les graines). Ajouter le gingembre épluché et coupé, la citronnelle et le galanga.

 

mélange mixeur

Mixer un peu, puis ajouter le tiers du lait de coco. Mixer à nouveau, ajouter les épices pillées, le curcuma et une cuillère à café de sel. Mixer jusqu’à obtention d’une pâte.

 

mélange mixé

Verser la pâte d’épices sur le poulet, mélanger pour bien enrober tous les morceaux de viande, puis verser le reste du lait de coco.

 

avec lait de coco

Couvrir et laisser cuire une quarantaine de minutes à feu doux.

La viande doit se détacher des os.

Ensuite, deux options. Soit on choisit de servir le poulet comme ça, sur l’os, soit on choisit de le servir en version effiloché.

Si on choisit de servir sur l’os, on ajoute la coriandre, on mélange et on sert directement.

Si on choisit de servir en effiloché, il faut sortir la viande de la cocotte et la laisser refroidir un peu sur une assiette (sinon on se crame les doigts). Quand le poulet a un peu refroidi, l’effilocher et le remettre dans la cocotte.

effiloché

Ajouter la coriandre fraiche et mélanger.

final cocotte

Moi j’avais pris option effiloché, parce que j’aime bien et ça permet toujours d’avoir un reste ;o)

Mélanger et servir de suite, avec un riz basmati par exemple. Moi comme d’hab le mercredi soir, il était tard et la semoule s’est imposée d’elle-même.

fin post

version_imprimable