couverture

Bon, alors je suis d’accord, cette recette n’a pas grand-chose à voir avec l’histoire de la petite chèvre de Monsieur Seguin.

C’est juste que cette recette contient du fromage de chèvre, et je trouvais que c’était rigolo comme nom.

En fait, cette recette devrait plutôt s’appeler pâtes à la sauce fonds de frigo version whatmille-deux cent cinquante, ou encore pâtes restes de soirée entre potes version 4.2, mais à force, on ne s’y retrouverait plus, alors voilà, ce sera la recette de Monsieur Seguin.

On avait invité des potes pour un apéro dinatoire, et comme toujours, j’ai cru que j’avais invité la famille de Gargantua, alors qu’en fait, il y avait juste des gens normaux, du coup je me suis retrouvée avec des tonnes de restes de saucisse de Morteau, de fromage et de vin.

Bon, en fait non, pour le vin, je mens, il ne restait qu’un fond de Viognier et je me le suis torpillé le lendemain soir à l’apéro, tranquillou pépère.

J’avais aussi un pot de Mascarpone qui arrivait en fin de DLUO et des tomates confites, alors j’ai bidouillé une sauce aux restes.

C’était super bon, rapide, ça a fait de la place dans le frigo et bien rempli nos estomacs, alors je partage.

 

Ingrédients

  • Des pâtes creuses
  • 1 oignon
  • 250 g de Mascarpone
  • 8 quartiers de tomates confites
  • 60 g de fromage de chèvre
  • 4 ou 5 tranches de saucisse de Morteau déjà cuite
  • Poivre
  • 5 cl de vin blanc (sec ou moelleux, peu importe)

 

Découper les tomates en petits morceaux et les déposer dans une casserole, puis ajouter l’oignon épluché et émincé.

tomate oignon

Laisser cuire doucement jusqu’à ce que l’oignon soit fondant, puis ajouter le vin blanc.

Porter à ébullition et laisser évaporer, baisser la chaleur et ajouter les tranches de Morteau coupées en 4, le fromage de chèvre coupé en dés et le mascarpone.

ingrédients

Donner quelques bons tours de moulin à poivre, couvrir et laisser fondre doucement.

Faire cuire les pâtes al dente et les égoutter, puis les remettre dans la casserole.

pâtes

Verser la sauce sur les pâtes, mélanger (tout en maintenant une faible source de chaleur), servir et manger de suite pendant que c’est chaud.

fin post

Se dire que les afters où on utilise les restes, c’est vachement bien, aussi.

version_imprimable