couverture

Je passe souvent pas mal de temps sur le net à la recherche d’inspiration culinaire. J’ai quelques sites fétiches dont je vous ai déjà parlé souvent, et parmi eux, il y a le site de Gratinez. En général, leurs recettes sont très alléchantes mais peu adaptées à mon emploi du temps de working–mother-qui-passe-deux-heures-par-jour-dans-les-transports, donc je me contente de saliver, mais quand j’ai vu celle du fondant marbré au tahini, j’ai immédiatement pensé à ce pot de pâte de pistache que Colette m’a offert.

Pistache chocolat, ça matche, comme on dit, c’est bien connu. Et moi, quand j’ai imaginé de remplacer le tahini par de la pistache, je m’imaginais un beau gâteau marron chocolat surmonté d’élégantes spires vertes qui tournoieraient gracieusement pour le bonheur de nos rétines.

J’ai donc suivi la recette à la lettre ou presque (j’ai pris un chocolat corsé car je n’avais que ça), et lorsque la pâte au chocolat a été étalée dans le moule, j’ai sorti la pâte de pistache à la cuillère et j’ai, à l’aide de la pointe du couteau essayé de dessiner ces fameuses spirales si jolies.

Bien évidemment, ça n’a pas fait de spirales (probablement une question de texture) mais ça a étalé grossièrement la pâte de pistache sur le dessus du gâteau. Quant à la belle couleur verte des choses aromatisées à la pistache qu’on voit partout dans le commerce, elle doit certainement être due à de beaux et efficaces colorants artificiels parce que moi, ça ressemblait à de petits flaques de vase, voire à des glaires en fin de rhino.

Quand l’Homme est passé à côté du gâteau qui refroidissait, il a lancé, un brin taquin « Oh, tu nous a fait du gâteau à la morve de Troll ! »

Et j’avoue que c’était assez bien trouvé, du coup le nom est resté.

La raison pour laquelle je publie la recette est simple : en cuisine comme ailleurs, ne jamais se fier aux apparences.

Comme auraient dit des jurés de Top Chef, visuellement, c’était moche, mais gustativement, c’était bon. Voire très bon. Du fondant, du moelleux, du parfum délicat. D’ailleurs, hormis Colette qui a trouvé ça trop spécial à son goût (c'est elle qui pourtant m’avait offert la pâte de pistache), tout le monde a aimé et la petite moitié de gâteau que j’avais ramenée pour le petit déj a rapidement disparu.

Je vous livre la recette telle que je l’ai faite, je n’ai pas tout à fait respecté les instructions de la recette de base.

Ingrédients

  • 250 g de chocolat noir à pâtisser (du corsé pour moi)
  • 150 g de beurre demi-sel (aux cristaux pour moi)
  • 150 g de sucre roux
  • 150 g de farine
  • 2 œufs + 1 jaune
  • 1 petit pot de crème de pistache (environ 4 ou 5 grosses cuillères à soupe)

Dans un petit saladier, mettre le chocolat coupé en morceaux et le beurre et faire fondre doucement au micro ondes.

Dans un autre saladier, battre les œufs, le jaune et le sucre au fouet électrique. Lorsque le mélange est mousseux, ajouter le mélange beurre-chocolat. Mélanger doucement jusqu’à ce que la pâte soit homogène, puis terminer avec la farine.

Préchauffer le four à 180°C.

Déposer la pâte dans un moule carré (ou rond, faut pas être sectaire).

La pâte est un peu épaisse, je l’ai étalée à la cuillère dans le moule.

crème pistache

 

Déposer de grosses cuillères de crème de pistache sur la pâte.

 

crème sur gateau

 

 

A l’aide d’un couteau, faire des spirales.

 

prêt à cuire

 

Enfin ça c’est la théorie, moi ça a fait de gros paquets.

Enfourner pour 15 minutes, puis baisser la température à 150°C et laisser cuire encore 10 minutes.

Sortir du four, attendre que le gâteau ait complètement refroidi pour le démouler (sinon c’est la catastrophe).

 

cuit

 

Déguster coupé en petits carrés, avec un bon thé.

 

fin post

version_imprimable