Couverture

Le lundi matin au boulot, j’aime bien amener de quoi faire un petit déjeuner convivial et sympathique. Je trouve que c’est un moyen de commencer la semaine de bonne humeur, et puis surtout, ça me permet d’avoir un vrai panel de testeurs pour les recettes que je vais ensuite poster. Ils sont assez cash, si c’est dégueu, ils n’ont aucun scrupule à le dire.

Ces derniers mois, j’ai surtout fait des cookies et des sablés. J’ai un peu lâché la viennoiserie cet hiver, pour la bonne raison que je dois la faire la veille si je veux l’apporter au petit déj du lundi matin. Or, la viennoiserie est tout de même nettement meilleure le jour même, et j’ai beau adorer mes collègues, je ne me vois pas me lever à 4h du matin pour leur faire des brioches toutes fraiches.

Au cours de mes déambulations Instagramesques, je suis tombée sur le compte de Elo dans la farine. Son profil, c’est le genre de profil que tu ne dois jamais consulter quand tu as faim, sinon tu sais que tu vas ressortir avec un atroce sentiment de frustration. Je n’avais pas encore eu l’occasion de tenter une de ses recettes, et puis elle a posté cette photo de cookie au chocolat et farine de sarrasin.

J’avoue que j’ai de suite été intriguée, car jusqu’à présent, je n’avais goûté de sarrasin que dans les galettes, salées. Le goût est assez marqué et je n’avais absolument pas imaginé l’utiliser dans une préparation sucrée.

Un rapide petit tour sur son blog  et la lecture de la recette ont achevé de me convaincre de tenter.

Alors comme toujours, j’ai fait quelques légères modifications. J’ai utilisé du beurre demi-sel, du chocolat en tablette que j’ai découpé au couteau pour faire de gros chunks et je n’ai utilisé qu’une cuillère à café de levure chimique car je trouve que lorsqu’on en met trop, le goût ressort de manière peu agréable. Et vu la quantité de farine, je n’ai pas voulu prendre le risque.

Je n’ai pas eu le temps de les faire goûter à la maison, ils sont allés directement à la pause café du lundi, au grand dam de l’Homme et de Gremlin, qui ont une fois de plus grogné que je favorisais honteusement mes collègues.

Arthur les a baptisés « motherfucking cookies » et me demande tous les jours si la recette est enfin en ligne, Junior a bien aimé et a trouvé ça moelleux, Colette n’a pas aimé, parce qu’elle n’aime pas trop les saveurs qui sortent du classique, Fouad a dit que la texture lui rappelait certaines pâtisseries algériennes mais que c'était bon. Moi j’ai été surprise à la première bouchée, mais ensuite, j’ai été séduite. J’ai bien aimé le contraste chocolat sarrasin, et la texture un peu sableuse. A refaire.

Petite particularité qui a son importance : la pâte doit reposer 24h au frigo.

Je vous livre la recette telle que je l’ai faite.

Ingrédients

  • 200g de farine de sarrasin
  • 70g de sucre (roux pour moi)
  • 220g de beurre demi-sel mou
  • 1 cuillère à café de levure chimique
  • 100g de lait (entier pour moi)
  • 200g de chocolat noir

 

Dans un saladier, déposer le beurre et le sucre et mélanger au fouet électrique jusqu’à ce que le mélange devienne mousseux.

Ajouter le lait puis mélanger à nouveau.

Ajouter la farine et la levure et mélanger. A ce stade, je suis passée à la spatule en bois.

Découper au couteau le chocolat noir en gros morceaux, ajouter à la pâte et mélanger. Filmer le saladier, déposer au frigo et attendre 24h.

Le jour J, préchauffer le four à 175°C et recouvrir deux plaques de cuisson de papier sulfurisé.

Façonner de petites boules avec la pâte et les déposer sur les plaques, remettre au frigo une demi-heure.

 

prêt à cuire

 

Enfourner 10 minutes, sortir et laisser refroidir sur la plaque une bonne vingtaine de minutes, puis déposer sur une grille.

 

Fin post 1

 

Déguster avec un bon thé Margaret’s hope.

 

fin post

version_imprimable