couverture

Cette semaine, les Gremlins étaient en vacances chez mes parents. Une semaine avec des rythmes reposants, un accès au jardin, des repas équilibrés pris en famille et des activités. Bref : des vacances chez les grands parents comme on aimerait tous en avoir eu (enfin moi j’ai eu cette chance et je trouve franchement qu’il n’y a pas mieux).

Alors j’ai beau apprécier ce petit répit grâce auquel je peux, pendant quelques jours, ne pas passer mes journées à courir après le temps, j’avoue que les deux terreurs me manquent vraiment et le temps passe toujours trop lentement.

Je m’étais donc dit que pour oublier que l’appartement est vide et trop silencieux le soir quand je rentre, j’allais en profiter pour cuisiner des plats un peu plus élaborés que d’habitude en semaine. La cuisine a toujours eu cette vertu de me faire oublier tous mes tracas, mes problèmes et mes peines. Quand je cuisine, je suis ailleurs, je suis concentrée et je suis dans le don. Cuisiner pour les autres, c’est leur donner un peu de moi et c’est très important.

J’avais donc sorti du congel des souris d’agneau que j’avais achetées un jour en promo à Monop’, j’avais envie de goût, de parfum, de voyage. Il me restait des carottes que j’avais utilisées pour le bouillon de la joue de bœuf, c’était parfait pour un plat mijoté et parfumé.

 

On s’est régalés, la viande était fondante à souhait. Comme toujours avec les plats en sauce, il est préférable de manger ce plat réchauffé, il n’en sera que meilleur.

 

Pour 2-3 personnes

  • 4 souris d’agneau désossées
  • 1 oignon
  • 2 cuillères à soupe de miel
  • 1 cuillère à café de curcuma
  • 1 cuillère à café de gingembre en poudre
  • 1 cuillère à café de coriandre en poudre
  • 1 citron confit
  • 2 gousses d’ail
  • 3 carottes

 

Préchauffer le four à 160°C.

Dans une cocotte qui va au four (type Le Creuset ou Staub), faire chauffer une cuillère d’huile neutre et faire revenir l’oignon émincé. Quand l’oignon commence à être moelleux, ajouter les épices en poudre et continuer à faire chauffer en mélangeant jusqu’à ce que les arômes se développent.

Ajouter ensuite les morceaux d’agneau et faire dorer la viande sur toutes les faces.

viande et oignon

Mettre alors l’ail écrasé et le miel dans la cocotte, mélanger et couvrir d’eau, saler et poivrer.

avec bouillon

Couvrir et enfourner pour deux heures au moins : la viande doit être ultra fondante.

Lorsque la viande est bien cuite, ajouter les carottes épluchées et coupées en gros tronçons ainsi que le citron confit coupé en 4.

avec carottes

Laisser cuire jusqu’à ce que les carottes soient cuites. Servir avec une purée, du couscous ou, pourquoi pas, des pâtes fraiches.

fin post

Moi, j’avais fait une purée de pois chiches à la crème mais entre nous, c’est une vraie chienlit à faire et même si c'est très bon, le temps passé à la réaliser est un vrai frein, donc je vous épargne la recette.

 

version_imprimable