couverture

Il y a quelques temps, j’ai demandé ce qui ferait plaisir pour le goûter, histoire de ne pas une fois de plus donner prétexte à un débordement du syndrome cendrillon-blanche neige.

On m’a répondu qu’on voulait des pommes, donc j’ai acheté des pommes. Des jaunes ET des rouges, parce qu’une fois j’avais pris seulement des jaunes et apparemment, c’était pas cool.

Et bien entendu, je vous le donne Emile (comme aurait dit l’ami Coluche), je me suis retrouvée avec toutes ces pommes qui n’ont pas été mangées (pas une seule !) et qui flétrissaient à vue d’œil, j’en avais mal au coeur pour elles tellement elles faisaient triste mine.

Mais bref, l’objet de ce post n’est pas de créer un nouveau hashtag #vismaviedemaratre, mais plutôt de vous filer une astuce pour utiliser un kilo de pommes toutes flétries et ramollo, quand tes Gremlins refusent de manger de la compote maison (et l’Homme on n’en parle pas, je pense que si je lui servais de la compote en dessert, il se demanderait ce qu’il a bien pu me faire pour que je lui en veuille autant).

Alors je vous vois venir. La pomme ? Mais c’est trop face ! (comme dirait Gremlin devant un Lego de son âge). Tarte, apple pie, crumble, chausson…. Y’a que l’embarras du choix !

Certes. Mais j’avais envie de changement, alors j’ai décidé d’innover (enfin plus ou moins) et de recycler ma recette de crumb bars aux fruits. Jusqu’à présent, cette recette ne m’a jamais déçue, et j’étais ravie de constater qu’elle fonctionne aussi très bien avec des pommes (même flétries et rabougries).

L’Homme a validé, les collègues aussi et moi, j’avoue que j’ai trouvé ça super bon.

Je partage donc la recette, ça peut toujours servir, on ne sait jamais.

Ingrédients

Pour la pâte

  • 375 g de farine
  • 1 cuillère à café de levure chimique
  • 230 g de beurre aux cristaux de sel
  • 160 g de sucre roux
  • 1 oeuf entier + 1 jaune 

 

Pour la garniture

  • 1 kg de pommes (même moches et rabougries), ou un peu moins
  • 1 gousse de vanille
  • 60 g de sucre roux
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 cuillère à soupe et demi de maïzéna

 

Commencer par préparer la compote.

Eplucher les pommes et les couper en petits morceaux et les déposer dans une marmite.

Fendre la gousse de vanille et récupérer les graines, les déposer dans les pommes et ajouter la gousse grattée. Faire cuire doucement jusqu’à ce que les fruits aient compoté, en ajoutant si besoin un tout petit peu d’eau.

Laisser refroidir.

Dans un saladier, mettre la farine, la levure et le beurre, bien froid, coupé en morceaux. Mélanger en frottant les ingrédients entre les mains jusqu’à obtention d’un sable grossier, puis ajouter le sucre et continuer à mélanger. Ajouter l’œuf entier et le jaune et mélanger.

La pâte obtenue est très collante et ne s’amalgame pas, c’est normal (et c’est ce qu’il faut).

Mettre la maïzéna et le sucre dans la compote et mixer.

Préchauffer le four à 180°C.

Déposer dans un moule (de préférence rectangulaire) un tiers de la pâte et tasser au fond du moule.

Verser la compote et déposer dessus le reste de pâte, en crumble.

prêt à cuire

Enfourner pour 45 minutes, jusqu’à ce que la pâte au-dessus soit dorée.

Laisser refroidir une nuit entière avant de démouler. Découper en carrés et déguster avec un bon thé.

fin post

version_imprimable