20170608_200103

Comme je n’ai pas beaucoup de temps en ce moment pour déambuler dans les rues de ma ville, je n’ai pas eu l’occasion de faire de nouvelles découvertes de streetart.

Alors j’ai réfléchi à quel artiste j’allais vous présenter ce mois-ci et j’ai finalement jeté mon dévolu sur C4pie.

Encore un artiste dont je ne sais pas grand-chose, sinon qu’il est jeune, voire très jeune. J’ai eu l’occasion de le voir à l’œuvre sur les murs du Collège Maurise Sève lors du festival Trublyon, et c’était assez bluffant.

Le thème de prédilection de C4pie, c’est le champignon, sous toutes ses formes, et il aime bien en orner les murs de la ville.

 

20160923_160933

Alors on pourrait penser, comme ça, de prime abord, que dessiner des champignons sur les murs, ouais ok, c’est bien gentil mais sans plus. Sauf que les champignons de C4pie ont toujours un petit truc en plus, qui leur donne comme un petit air réjoui.

20170226_140230

Parfois, le champignon C4pie va pousser dans un lieu isolé, d’autres fois, il va cohabiter avec d’autres artistes et nous offrir de chouettes combos.

Aux côtés de petite Poissone

20170419_072840

 

Ou avec to Glass et Sna.chan

20171214_074148

 

J’en découvre jusque dans la rue de la nounou de Gremlinette.

20180109_182139

 

Quand C4pie ne peint pas des champignons, il se réinvente esthète et peint alors des corps de femmes.

20170303_195845

Je n’ai pas beaucoup d’exemples, juste quelques tableaux qu’il avait exposés lors d’un vernissage.

 

20170303_195935

En tout cas, c’est toujours une vraie joie pour moi de trouver un champignon au détour d’une rue.

20161030_170619

J’espère qu’il continuera d’en semer encore beaucoup.

20161202_082440