couverture

Je ne suis pas une Stark, et du coup je n’aime pas l’hiver. Mais alors vraiment pas. Je déteste devoir porter des pulls et des écharpes qui grattent, je ne supporte pas de sortir transformée en bibendum avec mes 4 couches de fringues, je suis tout le temps mal coiffée à cause du bonnet de laine, j’ai tout le temps les épaules crispées à cause du froid et je me gèle en permanence et moi je suis une fille du sud qui aime se dorer au soleil, pas une enfant de la banquise.

Mais surtout, ce qui est le plus pénible à gérer en hiver, c’est que les Gremlins sont très souvent malades. Et qui dit Gremlin malade dit maman qui ne peut pas aller au boulot.

Ben oui, parce que c’est bien connu, les gosses, quand ils sont malades, c’est toujours Maman qui doit sacrifier son job qui, de fait, est moins important que celui de l’Homme, hein…

Ainsi, lundi dernier, en pleine clôture des comptes, quand Gremlinette nous a fait une poussée de fièvre le matin à 7h, je me retrouvée à devoir poser mon après-midi pour la garder, parce que l’Homme pouvait me dépanner (sic) le matin, mais pas la journée entière….

Encore un bel exemple qui illustre parfaitement le fait que pour l’égalité, c’est pas gagné et que quels que soient les jobs des deux membres d’un couple, l’Homme considérera toujours 1/ que son job est plus important que celui de sa femme et 2/que cette dernière se doit d’être satisfaite de tous les sacrifices qu’elle fait dans son rôle de mère, parce que ce dernier doit suffire à lui seul à son épanouissement.

Alors ne nous méprenons pas : j’étais contente de passer une demi-journée avec ma petite Gremlinette, d’autant qu’elle est plutôt cool comme malade et pas du tout pénible, mais c’est une question de principe et de timing. J’aime mes enfants, mais j’aime aussi mon boulot et j’aime bien ne pas planter les collègues en période de grosse bourre.

Du coup, pour me venger et aussi pour m’occuper, j’ai fait des muffins à la pistache et au chocolat noir POUR LES COLLEGUES, et pour les collègues seulement. Na ! (bon, au final, je n'ai pas osé dire non à l'Homme quand il en a pris un le soir, mais c'est pour dire....)

Ingrédients pour 12 muffins environ

  • 280g de farine
  • 50g de vergeoise brune
  • 140g de sucre
  • 1 oeuf
  • 100g d'huile végétale neutre
  • 3 pots de yaourt onctueux (pour moi du Perle de lait à la vanille)
  • 2 cuillerées à soupe de bonnes pépites de chocolat noir
  • 2 cuillerées à soupe de pistaches grillées non salées
  • 1+1/2 de cuillerée à café de levure chimique
  • ½ tablette de chocolat à pâtisser (du Nestlé pour moi)

 

Préchauffer le four à 200°C.

Mettre la farine, le sucre, la vergeoise, la levure, les pépites et les pistaches dans un grand saladier et mélanger soigneusement.

Ajouter l’oeuf et l’huile et mélanger à nouveau, c’est un peu épais mais ça va s’arranger. Terminer en ajoutant les yaourts et mélanger jusqu’à ce que la pâte soit onctueuse.

Remplir les moules à muffins en s’arrêtant à un demi centimètre du bord, puis déposer au-dessus de chaque moule rempli deux ou trois carreaux de chocolat.

Enfourner, baisser la température à 180°C et laisser cuire entre 25 et 40 minutes en testant la cuisson avec la pointe d’un couteau, qui doit ressortir sèche.

20171113_204358

Laisser refroidir avant de démouler sur une grille et déguster (re)lisant les œuvres de Simone de Beauvoir, Françoise Héritier, Françoise Giroud  ou Victor Margueritte.

fin post

version_imprimable