couverture

Automn is coming.

Les arbres se parent de reflets flamboyants, les trottoirs se jonchent d’un épais tapis mordoré, les branches commencent à se dévoiler avec pudeur, le ciel se voile de rouge et gnagnagnagna….

Alors la poésie de l’automne, c’est bien beau mais la poésie et moi on est un peu comme un pitbull et le tofu : pas très copains.

En gros, l’été est fini, on se gèle le postérieur et ça fait suer ! Fuck la poésie (et fuck le rock et le baroque aussi mais je m’égare, je m’égare….), moi j’aime pas l’automne.

A Lyon, en automne, il pleut beaucoup, il fait froid, gris et en plus on change d’heure. Et quand on change d’heure, ça veut dire que je quitte la maison pour aller bosser quand il fait encore nuit et je pars du bureau quand il fait déjà nuit le soir. Donc finies les petits chasses au Streetart en fin de journée, finis les petits blousons légers, bonjour les pulls, les écharpes plus épaisses et la grisaille.

Avec tout ça, il faut bien trouver des solutions pour se réchauffer. Alors il y a plusieurs moyens assez efficaces, notamment le vin chaud, le grog ou tout simplement un bon Ti Punch bien calibré. Sauf qu’on ne va pas devenir alcolo sous prétexte qu’on se gèle les arpions à l’arrêt du C15, alors j’ai choisi de mettre de la chaleur dans l’assiette.

Je n’irai pas jusqu’à dire que c’est healthy (pas de gros mot sur le blog on avait dit) mais disons que c’est un plat qui réchauffe bien les papilles tout en n’étant pas saturé de gras.

Vu que l'Homme avait faim, je me voyais mal lui servir juste les lentilles alors je les ai accompagnées d’une bonne Morteau (parce que c’est bon) mais c’est tout à fait facultatif, et totalement remplaçable par n’importe quelle autre viande, voire poisson. Voire, de tofu (nan mais moi aussi je peux être ouverte d’esprit et faire la promo d’un aliment que je n’aime pas).

 

Pour deux personnes

 

  • 200 g de lentilles vertes
  • 10 tomates cerise
  • 1 oignon
  • 2 cuillères à café de cumin
  • 1 cuillère à café de gomasio
  • 2 cuillères à café de raz el hanout
  • 1 cuillère à café de gingembre moulu
  • 2  cuillères à café de coriandre moulue
  • ¼ de cuillère à café de piment en poudre
  • 1 yaourt type Fjord
  • 2 cuillères à soupe de coriandre ciselée (Monsieur P.)
  • Sel, poivre
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive

 

Dans une marmite à bords hauts, faire revenir l’oignon émincé dans l’huile d’olive. Lorsqu’il commence à dorer, ajouter les tomates cerise coupées en deux et laisser cuire quelques minutes.

 

Garniture

Ajouter les épices, mélanger et laisser cuire une minute, jusqu’à ce que l’odeur monte (miam, ça donne faim).

épices

Ajouter ensuite les lentilles, mélanger.

20171023_200246

Recouvrir d’eau bouillante. Laisser cuire 25 minutes en surveillant que l’eau ne s’évapore pas.

20171023_200400

Saler, puis laisser cuire encore 5 à 10 minutes. Là, pas de choix : il faut goûter pour ajuster le temps de cuisson selon les goûts. Perso, je n’aime pas quand les lentilles sont en purée mais je ne veux pas non plus qu’elles croquent.

Lorsque les lentilles sont cuites, les égoutter, puis les remettre dans la marmite, sur une source de chaleur douce.

Mélanger le fjord avec la coriandre ciselée, un bon tour de moulin à poivre et verser dans les lentilles. Mélanger et servir de suite.

fin post

version_imprimable

 

 

Enregistrer