couverture

Une fois n’est pas coutume, je vous propose aujourd’hui un plat végétarien. Pas vegan hein, faut pas déconner non plus, mais juste un plat sans viande ni poisson. Pour une fois, j’ai réussi à ne pas craquer et à ne pas ajouter un bout de ventrèche ou un coin de lardon pour donner du goût.

Bon, OK, c’est surtout parce que je n’en n’avais pas sous la main, mais quand même. C’est suffisamment rare pour être signalé.

Alors ne nous méprenons pas, je ne suis pas du tout végétarienophobe, d’ailleurs, j’ai même un ami végétarien…. Et je tente par ailleurs depuis un moment de diminuer ma consommation de viande.

C’est juste que le végétarisme, ce n’est pas mon mode de vie et qu’au gré de mes pérégrinations sur la grande toile, je tombe trop souvent sur les blogs de veggie qui sont extrêmement agressifs envers les omnivores, c’est tout juste si on ne se fait pas traiter de criminels. Et je ne parle même pas des vegans, donc certains sont à la limite du mouvement sectaire. D’ailleurs, à ces extrémistes, j’aimerais poser la question suivante : vos chiens et vos chats, vous leur filez du tofu à becqueter ?

Bref, la vraie histoire de ce plat est une fois de plus un combo de placard vide + grosse flemme. Ce soir là il y avait un nouveau paramètre : le fond de bouteille post-apéro avec les parents après l’anniversaire de Gremlinette. Il me restait cette bouteille de Muscat doux qui ne rentrait pas dans le frigo, donc il fallait la dégager.

Je me sentais d’humeur poète (pouët pouët) ce soir-là alors j’ai fait des assonances et des pâtes en A : pasta, muscat, gorgonzola et basta !

 

Pour deux personnes

  • Des pâtes (calamari pour moi)
  • 15 cl de muscat sucré
  • 150 g de gorgonzola
  • 80 g de noisettes
  • 1 échalote
  • 15 cl de crème liquide
  • 5 cl de lait
  • Poivre

 

Vous allez voir, comme toutes mes recettes de pâtes, c’est ultra simple.

Déposer les noisettes dans un plat qui va au four et les faire griller 15 minutes à 180°C.

Les laisser refroidir puis les concasser grossièrement au couteau.

Faire revenir l’échalote émincée dans un petit peu de beurre, puis verser le muscat. Porter à ébullition, baisser la chaleur et laisser confire les échalotes jusqu’à ce que tout le liquide soit évaporé.

Verser le lait et la crème, donner plusieurs tours de moulin à poivre et ajouter le gorgonzola coupé en morceaux. Couvrir et laisser fondre doucement.

Au bout de 10 minutes, ajouter la moitié des noisettes concassées. Couvrir à nouveau et laisser infuser sur une source de chaleur très douce.

Pendant que la sauce chauffe, faire cuire les pâtes al dente.

Lorsqu’elles sont prêtes, les égoutter puis les remettre dans la casserole, verser la sauce et mélanger. Répartir dans les assiettes, parsemer d’éclats de noisettes et servir de suite.

fin post

Déguster en se disant qu’on fait d’une pierre deux coups : on se fait plaisir sans faire de mal aux animaux.

version_imprimable

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer