couverture

 

J’ai découvert il y a peu de temps que le rayon Poisson de Monop’ est plutôt sympa et qu’il y a régulièrement des promos super intéressantes.

Comme j’essaie de manger (et de faire manger à l’Homme) moins de viande, je profite des promos quand j’ai un peu de place au congel. Pas évident en ce moment vu que l’Homme blinde les tiroirs de glaces «pour les enfants».

Mais quand j’ai vu la lotte à 15 euros le kilo, je n’ai pas pu résister. J’en ai donc pris un bon morceau et je l’ai ramenée dans la ferme intention de la faire à l’armoricaine, mais finalement, au moment de la cuisiner, je ne sais pas pourquoi, j’ai eu une soudaine envie de curry.

Quelques jours avant, on avait mangé Indien (j’avoue que de temps en temps, Foodora, c’est drôlement confortable) et on s’était régalés, du coup, j’avais envie de continuer sur des saveurs bien épicées.

Comme la lotte est un poisson qui tient très bien à la cuisson et qui se prête volontiers à une préparation en sauce, j’ai farfouillé dans mes recettes et j’ai fini par en trouver une qui était assez rapide à préparer.

J’ai jeté mon dévolu sur la lotte au Satay, en adaptant à ma sauce, notamment pour la cuisson du riz.

J’étais partie pour faire cuire le riz à part, comme d’habitude et puis j’ai vu que la sauce était très liquide, alors j’ai pensé que ce serait une bonne idée de faire cuire le riz directement dans la sauce.

Façon paëlla quoi.

Et puis surtout, ça m’évitait de salir une casserole et une passoire, donc la décision a été rapide à prendre. En fait, c’est une super astuce pour avoir un riz gorgé des saveurs du plat, puisqu’il s’imprègne des saveurs de la sauce en cuisant.

 

Pour deux personnes

 

  • 400 à 500 g de queue de lotte (attention, ça réduit beaucoup à la cuisson)
  • 75 g de riz basmati
  • 1 oignon
  • 2 tomates bien mûres (une poignée de tomates cerises pour moi)
  • 1 morceau de galanga (en saumure pour moi)
  • 1 morceau de gingembre de 2 cm²
  • 400 ml de lait de coco
  • 1 cuillère à soupe de pâte de cacahuète
  • 1 cuillère à soupe d’épices satay
  • 1 cuillère à café de poudre de curry
  • 4 gousses d’ail
  • 2 citrons verts
  • 2 cuillères à soupe de sucre
  • 4 cuillères à soupe de coriandre ciselée (Monsieur P.)
  • 1 cuillère à soupe d’huile neutre

 

Dans une sauteuse, verser l’huile et faire revenir l’oignon émincé jusqu’à ce qu’il soit fondant.

Eplucher et râper le gingembre. Mélanger avec le galanga et l’ail écrasé.

mélange racines

Couper la lotte en gros tronçons, puis les ajouter dans la sauteuse et laisser dorer sur chaque face.

lotte entière

tranches lotte

Verser ensuite le lait de coco et ajouter : la pâte de cacahuète, les épices satay, le curry en poudre, le mélange gingembre-galanga-ail, le jus des deux citrons verts, les tomates et le sucre.

ajout épices

Mélanger, porter à ébullition, saler, baisser la température et laisser cuire à couvert à feu doux une vingtaine de minutes. 

sauce prête

Rincer le riz basmati puis le mettre dans la sauteuse.

ajout riz

Laisser cuire une dizaine de minutes, jusqu’à ce que le riz soit fondant et que la sauce se soit évaporée.

Ajouter la coriandre, mélanger, servir et déguster de suite.

fin post

version_imprimable

 

 

Enregistrer

Enregistrer