couverture

Comme chaque semaine, il a fallu se creuser les neurones (enfin, ce qu’il en reste) pour essayer de trouver une idée de menu pour dimanche midi, et comme chaque semaine, c’était le casse-tête.

J’errais, telle une âme en peine dans les rayons de Monop’, à la recherche d’une forme de révélation.

Parfois, quand je fais ça, l’ange de la cuisine vient me rendre visite et me gratifie d’une illumination : une idée s’impose à moi comme ça, comme par magie. Là, l’ange devait être en grève ou alors il avait piscine, parce qu’au bout d’une demi-heure, je n’avais toujours pas d’idée.

Et puis je suis passée devant le rayon poissonnerie. Mon regard est tombé sur ces merveilleux filets de cabillaud, à un tarif tout à fait honorable. Alors, j’ai adressé un petit remerciement à l’ange de la cuisine pour sa bienveillance et je suis repartie avec mon butin.

J’ai préparé le bestiau comme un hachis parmentier qu’on aurait croisé avec une brandade. Les Gremlins ont mangé d’assez bon cœur et l’Homme s’est resservi.

Alors je crois que ce plat est sans aucun doute la star du top 5 des plats les moins photogéniques, mais c’était vraiment pas mal, je pense que ça mérite le partage. Et puis ça permet de faire manger du poisson aux enfants, relativement facilement.

 

Pour 2 adultes (et deux Gremlins petits mangeurs)

  • 500 g de filet de cabillaud (environ)
  • 250 g de queues de crevettes crues (Monsieur P.)
  • 1 échalote
  • 1 gousse d’ail
  • 4 ou 5 grosses pommes de terre spéciales purée
  • 20 cl de crème fraiche épaisse
  • 10 cl de lait
  • 3 cuillères à soupe de persil haché (Monsieur P.)
  • 1 tablette de bouillon de volaille (ou bouillon maison si on a c’est mieux)

 

Porter à ébullition une grande casserole d’eau avec la tablette de bouillon. Lorsque ça bout, déposer délicatement le cabillaud, couvrir, couper le feu et laisser pocher une quinzaine de minutes. Laisser ensuite refroidir une dizaine de minutes, puis sortir le poisson avec une écumoire et l’effeuiller.

 

cabillaud effeuillé

Dans une poêle antiadhésive, faire revenir l’échalote émincée jusqu’à ce qu’elle soit fondante.

échalote

Mettre les crevettes dans la poêle et faire cuire doucement jusqu’à ce qu’elles aient pris une belle couleur rose.  Ajouter l’ail coupé en tout petits morceaux, puis le persil. Mélanger et ajouter aux morceaux de poisson, ajouter du sel et du poivre et laisser de côté une demi-heure (si possible) pour que les saveurs se mélangent.

couverture

Eplucher les pommes de terre et les déposer dans une marmite d’eau salée. Porter à ébullition et faire cuire les pommes de terre jusqu’à ce que qu’elles soient moelleuses (on teste en enfonçant la point d’un couteau). Egoutter les pommes de terre et les remettre dans la casserole, les écraser au presse purée manuel, saler, poivrer et ajouter le lait.

Dans un plat qui va au four, mettre le poisson et recouvrir avec la purée de pommes de terre. Etaler la crème fraîche au-dessus et enfourner à 210°C pour une vingtaine de minutes.

prêt à cuire

La crème doit former une belle croûte dorée.

sorti du four

Servir bien chaud, avec un bon Sancerre bien frais si on a.

fin post

version_imprimable

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer