couverture

Ces derniers temps, il faisait beau, on se serait presque crus au printemps. Ah, on me souffle dans l’oreillette que le printemps a commencé il y a presque un mois maintenant. Bref, la semaine passée, il faisait beau et chaud, et dans mon assiette, j’avais envie de barbecue et de salade.

Pour le barbecue, on va dire que je n’habite pas l’endroit idéal (la ville, j’adore, je ne me verrais pas vivre ailleurs mais faut reconnaitre que pour le barbecue c’est pas génial).

En revanche, pas de contre-indication pour les salades, j’en ai donc fait une bonne cure, mais je sentais bien que l’Homme commençait à fatiguer un peu de la buratta, du pata negra et des tomates cerise. Du coup, j’ai décidé de faire une salade d’épeautre, histoire d’utiliser un peu ce que j’ai acheté au magasin Bio sur un coup de tête. Depuis que j’ai décidé de manger moins de viande (enfin surtout d’en faire manger moins à l’Homme), j’achète plein de trucs bizarres mais je finis souvent par utiliser un bout de lardon ou un reste de saucisse pour pimper le tout. Enfin, c’est l’intention qui compte à ce qu’on dit.

 

epeautre

A la base, j’avais l’intention de cuisiner cet épeautre comme un risotto, mais j’avais changé d’avis et opté pour une version fraîche avec un petit côté asiatique vite fait comme ça. Je n’avais aucune idée de ce que ça allait donner, j’avoue avoir procédé au pif (et vu la longueur du mien, question créativité, j’ai de quoi faire) et le résultat a largement dépassé mes espérances.

Voici donc la recette.

 

Pour deux personnes

  • 120 à 150 g d’épeautre
  • 14 tranches très fines de chorizo
  • 1 échalote
  • 1 gousse d’ail
  • 150 à 200 g de crevettes grises (Monsieur P. pour moi)

Pour la sauce

  • 3 cuillères à soupe de coriandre hachée (Monsieur P. pour moi)
  • 10 tomates cerises (j’avais des jaunes et rouges mais c’est optionnel)
  • 10 cl de lait de coco
  • 1 cuillère à soupe d’huile de sésame
  • Sel, poivre

 

Porter à ébullition une grande marmite d’eau salée, puis verser l’épeautre et laisser cuire à feu moyen 45 minutes. Pour plus de goût, on peut faire cuire dans un bouillon de légumes (maison de préférence). Egoutter et laisser refroidir.

 

épeautre cuit

Dans une poêle, faire revenir l’échalote émincée dans un peu de beurre, ajouter deux tranches de chorizo découpées en petits morceaux, puis ajouter les crevettes décortiquées.

crevettes crues

 

La cuisson des crevettes ne prend que quelques minutes : elles vont se parer d’une jolie couleur rose bonbon. Il faut faire attention de ne pas les faire trop cuire sinon elles deviennent farineuses.

cuisson crevettes

Lorsque les crevettes sont cuites, couper le feu et couvrir.

Dans un bol, mettre les tomates coupées en petits dés, la coriandre, la gousse d’ail écrasée, l’huile de sésame, le lait de coco. Ajouter une pincée de sel, un bon tour de moulin à poivre et mélanger.

 

sauce

Déposer une plaque de cuisson les tranches de chorizo restantes et les enfourner à 180°C pour 10 minutes.

 

chips chorizo

Dans un saladier, mettre l’épeautre et le contenu de la poêle. Verser la sauce et mélanger.

saladier

 

Répartir dans les assiettes et disposer les tranches de chorizo grillé au-dessus.

fin post

Déguster en se disant que c’est pas végé mais que c’est quand même super bon.

version_imprimable