couverture

A la maison, j’ai toujours eu l’habitude de manger des trucs qui avaient du goût, depuis toute petite.

Ma mère achetait au marché de la soubressade et nous faisait un tas de recettes toutes plus délicieuses les unes que les autres. En petits feuilletés à l’apéro (baptisés « merdouilloux » par mon oncle, le nom est resté), avec du riz pilaf et des poivrons, en tartine sur des petits toasts pour patienter avant le repas…

Elle m’en a récemment ramené une barquette d’Espagne, et je l’avais mise de côté en attendant de trouver une recette qui lui fasse honneur et qui change de ce que j’en fais habituellement.

Hier soir, j’avais envie de pâtes et j’avais du saumon ficelle au frigo qui ne demandait qu’à être mangé, mais je voulais un peu sortir des sentiers battus.

En ce moment, les Gremlins ne sont pas là et je pourrais en profiter pour faire plein de petits plats, mais j’en profite plutôt pour trainer dans les pentes en quête de streetart. Du coup quand je rentre, je suis affamée et pressée alors forcément, les pâtes, c’était parfait.

J’ai fait une sorte de crème de soubressade, j’ai ajouté un peu de peps avec des câpres et j’ai marié tout ça au saumon ficelle pour un petit mélange terre mer. L’ensemble fonctionnait bien, et ça changeait du mélange saumon crème.

J’avais un reste de comté râpé que j’ai utilisé, mais c’est totalement facultatif.

 

Pour deux personnes

  • Des pâtes (type tagliatelles, pappardelles, linguine)
  • 150 g de soubressade
  • 3 cuillères à café de câpres
  • 10 cl de lait
  • 1 échalote
  • 2 pavés de saumon ficelle (à défaut du saumon frais)
  • 50 g de comté râpé (facultatif)

Porter à ébullition une petite casserole d’eau. Lorsqu’elle bout, déposer les pavés de saumon, couvrir et laisser pocher une dizaine de minutes hors du feu. Si on ne trouve pas de saumon ficelle, on peut prendre du saumon frais.

Dans une poêle, couper la soubressade en petits morceaux et ajouter l’échalote coupée en petits morceaux. Faire revenir une dizaine de minutes. Il ne faut surtout pas ajouter de matière grasse, la soubressade en contient largement assez.

Lorsque la soubressade a fondu et que l’échalote est bien cuite, ajouter le lait, mélanger jusqu’à ce que le mélange soit onctueux, puis ajouter les câpres. Couvrir et maintenir à feu doux.

Effeuiller le saumon et réserver.

Faire cuire les pâtes et les égoutter puis les remettre dans la casserole. Verser la crème de soubressade et mélanger soigneusement.

Répartir dans les assiettes et parsemer de pétales de saumon. Ajouter un peu de fromage râpé si on a  choisi d’en mettre et servir immédiatement.

fin post

version_imprimable

 

Enregistrer