couverture

Quand j’étais gamine, ma marraine (qui est également ma tante) m’a offert un bouquin de cuisine adapté aux enfants. Je devais avoir une dizaine d’années, et je me souviens que j’avais été très impatiente d’essayer les recettes. Je crois bien les avoir presque toutes testées, et d’ailleurs, la recette du gâteau au chocolat reste celle de référence.

Samedi, il y avait une expo de bouquins à l’école de Gremlin et pour chaque livre acheté, l’école recevait un don sous forme de livre (ou un truc dans le genre). Moi qui croque aussi bien les pages que les carreaux de chocolat, je ne pouvais pas dire non à mon gamin, qui avait repéré un livre « trop super méga cool avec des super héros ».

Nous voilà donc partis. Evidemment, Gremlin a sauté sur les super-héros, mais moi, j’ai repéré un livre de recettes pour les enfants. D’une part, ça m’a rappelé le mien (qui est dans le placard, il ne me quitte pas) et d’autre part, je me suis dit que ça pourrait motiver Gremlin pour cuisiner.

Parce que le zouave, il a un peu tendance à venir jouer les pots de colle dès que je cuisine, à essayer de picorer un petit bout de ci et un petit bout de ça, mais je n’ai pas l’impression qu’il soit très motivé pour apprendre. Or, je préférerais éviter que mon fils se transforme en adulte incapable de se faire à manger si possible.

Du coup, j’ai pris le livre et arrivés à la maison, je lui ai proposé de choisir une recette pour le goûter.

Il a choisi les chouquettes. Alors ce n’était pas le plus simple pour un gamin de 6 ans, mais il m’a aidée. Et surtout, je l’ai grugé et je lui ai fait faire de la lecture sans qu’il s’en aperçoive : « Gremlin, j’ai les mains dans la farine. Elle dit quoi la recette ? » Il m’a tout lu sans moufter, j’étais toute contente de mon stratagème machiavélique…. Alors il faut être honnête, c’est surtout moi qui ai bossé parce qu’il faut pas mal de muscle pour incorporer les œufs, et le moulage à la poche à douille, c’est pas évident. Mais Gremlin était tout content de casser les oeufs, verser le sucre, saupoudrer de grains de sucre perlé, croquer les chouquettes dorées pour s’assurer qu’elles étaient bonnes.

Les chouquettes ont été validées par les deux Gremlins et par les collègues, donc voici la recette.

Pour une vingtaine de grosses chouquettes

 Ingrédients

  • 4 œufs
  • 120 g de beurre demi-sel
  • 150 g de farine
  • 15g de sucre
  • 125 ml e lait (entier pour moi)
  • 125 ml d’eau
  • 50 g de sucre perlé

 

Dans une casserole, porter à ébullition l’eau, le sucre (les 15g, pas le sucre perlé) le lait et le beurre. Lorsque le mélange bout, verser la farine d’un coup et mélanger vigoureusement à l’aide d’une spatule jusqu’à ce que la pâte forme une boule qui se détache bien des parois de la casserole.

Hors du feu, ajouter les œufs un à un en mélangeant bien à chaque fois. C’est la seule opération un peu difficile, mais on y arrive très bien.

Remettre la pâte à chauffer un peu sans cesser de tourner pour la dessécher légèrement (une ou deux minutes pas plus).

pâte

Préchauffer le four à 190°C.

Laisser refroidir un peu puis à l’aide d’une poche à douille, déposer de petits tas de pâte sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Saupoudrer de sucre perlé.

Il faut bien espacer les tas de pâte car les chouquettes vont gonfler à la cuisson.

Si on n’a pas de poche à douille, on fait des petits tas à l’aide d’une petite cuillère.

Enfourner pour 25 minutes, sans ouvrir la porte.

Sortir les chouquettes du four et essayer de patienter jusqu’à ce qu’elles aient refroidi avant de croquer dedans…

fin post

version_imprimable

 

Enregistrer

Enregistrer