couverture

Depuis qu’on se caille et qu’on est passés à l’heure d’hiver, je n’ai plus l’occasion d’aller au parc avec les Gremlins (si je les laissais faire ils seraient en mode légume d’écran à longueur de journée), du coup j’ai repris les bonnes habitudes de pâtisser le week-end.

Dès que j’ai vu cette brioche sur le site de Gracianne, elle m’a tapé dans l’œil et je me suis dit « Pourquoi pas ? ».

Jusqu’à présent, je n’avais encore jamais tenté la pâte feuilletée. A chaque fois, la simple lecture de la technique du feuilletage me décourageait, mais j’ai souvent fait des recettes venant de ce blog et en général, elles sont tout à fait réalisables, même si on n’est pas pro. Et surtout, gustativement, elles sont bonnes (pour reprendre cet horripilant pléonasme dont sont friands les jurés d’émissions de cuisine).

Comme j’ai eu pas mal de temps pendant les vacances des Gremlins, j’en ai profité pour me lancer.

L’Homme a râlé un peu en voyant la brioche quand j’ai dit que c’était pour les collègues, mais je voulais l’amener intacte.

Je dois dire que j’ai eu mon petit succès, et je n’étais pas peu fière ! L’avantage d’avoir des collègues jeunes et sportifs, c’est qu’ils ont un solide appétit, et ça, ça fait super plaisir quand on a passé des heures en cuisine.

Je ne sais pas ce qui m’a le plus remplie de joie : F. qui s’est resservi le matin, à midi et à 4 heures (enfin du moins pour ce qui restait), M. qui a répété en boucle « putain elle est trop bonne ta brioche, avec un Schoko Bon ça fait penser au goûter de quand j’étais gamin », Junior qui s’est resservi deux fois ou tout simplement la vitesse à laquelle elle a disparu.

Je remercie donc Gracianne d’avoir partagé cette recette, parce qu’en plus, elle est relativement simple à réaliser, il faut juste un peu de temps.

 

Ingrédients pour une brioche

  • 350g de farine
  • 4 œufs bien froids
  • 8g de sel
  • 45g de sucre (roux pour moi)
  • 21g de levure de boulanger fraiche
  • 220g de beurre (j’ai pris du demi-sel sans cristaux)
  • 100g de sucre perlé
  • 20g de sucre pour le sirop (vergeoise brune pour moi)

 

Dans le bol du robot, mettre la farine, faire un puits et déposer les œufs au centre. Ajouter autour le sel, les 45 g de sucre en poudre et la levure de boulanger fraîche. Il est important que les ingrédients soient séparés et ne se touchent pas.

Travailler doucement la pâte au crochet pendant une dizaine de minutes, puis laisser reposer une demi-heure dans la cuve du robot.

Faire une boule avec la pâte, la déposer dans un saladier, couvrir de film alimentaire puis mettre le saladier au réfrigérateur pour 3 heures minimum et jusqu’à 24 heures. Moi j’ai laissé trois heures.

Pendant que la pâte lève, préparer le sirop : faire bouillir 20g de sucre avec 20g d’eau, puis éteindre après l’ébullition. Laisser refroidir.

Après les trois heures de levée, on peut passer au tourrage.

 

pâte levée

Sur un plan de travail fariné, étaler la pâte en forme de rectangle sur 2cm d’épaisseur environ.

pâte étalée

Sortir le beurre du réfrigérateur, le déposer sur du papier sulfurisé, replier le papier sur le beurre et taper dessus  avec un rouleau à pâtisserie pour qu’il ramollisse et prenne une forme rectangulaire, de la taille de la moitié du rectangle de pâte.

beurre frappé

Enfin, approximativement. Moi il n’avait pas vraiment une forme rectangulaire mais bon, ça n’a pas eu une grande importance au final.

Déposer le beurre sur le bas de la pâte, puis replier la pâte sur le beurre de façon à ce qu’elle recouvre totalement le beurre.

pâte portefeuille

Etaler ensuite la pâte dans le sens de la longueur sur 2 cm d’épaisseur. Plier le rectangle de pate sur lui-même pour former trois couches superposées. Envelopper la pâte dans du papier sulfurisé et remettre au frigo pour 30 minutes. Recommencer l’opération deux fois (donc en tout on aura fait l’opération trois fois). Il faut prendre toujours la pâte dans le sens de la longueur, la pliure doit toujours être à droite. Je ne sais pas ce que ça change, mais j’ai suivi la consigne.

Lorsque les 3 tours ont été donnés,  on peut alors passer au façonnage.

Etaler la pâte en un rectangle de 2 cm d’épaisseur.

Parsemer de sucre en grains sauf sur une petite marge d’environ 3 cm en bas dans la longueur. Passer le rouleau pour bien enfoncer les grains. Sur les 3 cm restant, badigeonner de sirop au pinceau. Moi j’ai fait aussi sur les côtés du coup.

avant roulage

Rouler le pâton en serrant bien fort afin de former un boudin et bien appuyer sur la soudure, là où on a étalé le sirop.

Envelopper le rouleau dans du papier sulfurisé, avec la soudure dessous et congeler pendant 30 min afin de pouvoir découper les tronçons plus facilement.

Cette opération est indispensable, sinon, on n’arrivera jamais à couper la pâte.

Graisser un moule rond à bord haut.

Découper des tronçons de 4,5 cm environ et les déposer dans le moule comme pour former une fleur.

prêt à lever

Couvrir d’un linge et laisser pousser à nouveau pendant environ 1h30 à 2 heures. Moi je mets dans le four à 30°C, c’est de la triche mais ça marche très bien. La pâte doit doubler.

20161101_193405

Préchauffer le four à 180°C et cuire pendant 30 minutes environ.

C'est prêt, et ça sent bon :

sortie du four

Déguster avec un bon café, thé, chocolat chaud....

fin post

version_imprimable

Enregistrer

Enregistrer