couverture

Le froid est de retour et avec lui, l’envie (et le temps) de refaire un peu de viennoiserie. Ben oui, faut bien refaire le petit coussin de graisse qui tiendra chaud pour l’hiver… et puis je suis sûre que le taux de cholestérol et de diabète des collègues a chuté pendant la période des salades, il faut donc vite remonter tout ça.

Je n’avais pas forcément envie de refaire une brioche déjà faite et je voulais quelque chose de bien goûtu. La dernière fois que j’ai fait un Strudel, c’était un vrai échec, beurk, pas bon, tout était parti à la poubelle. J’ai eu envie de retenter le coup, avec une garniture différente et une autre recette de pâte aussi.

Jackpot avec ma garniture aux noisettes torréfiées, tout le monde a aimé ; l’Homme en a même repris trois fois, ce qui veut dire qu’il a vraiment aimé (sinon il dit « c’est bon » et ne retouche plus au plat), et les goûteurs du bureau ont également approuvé.

Cette recette ne présente pas de difficulté particulière, sauf si on a deux Gremlins amateurs de noisettes dans les pattes, qui tentent de piquer celles que vous venez de torréfier dès que vous avez le dos tourné. Il faut avoir un robot pétrin, mais sinon, rien de très technique.

 

Pour un gros strudel

  • 500 g de farine
  • 30 g de levure fraiche
  • 70 g de sucre roux
  • 250 ml de lait tiède
  • 100 g de beurre fondu (demi sel pour moi)
  • 1 œuf

Garniture

  • 200 g de noisettes
  • 100 g de vergeoise brune
  • 2 blancs d’œufs
  • 2 cuillères à soupe de rhum
  • 2 jaunes d’œufs battus (pour dorer)

 

Emietter la levure dans le lait avec une cuillère à café de sucre, couvrir et laisser reposer un quart d’heure.

Dans le bol du robot, mettre la farine, le reste du sucre, le beurre fondu et le mélange lait et levure.  Pétrir une dizaine de minutes à vitesse moyenne jusqu’à ce que le pâte soit bien lisse, couvrir d’un torchon et laisse reposer dans un endroit tiède une bonne heure.

 

pâte levée

Préchauffer le four à 180°C, mettre les noisettes dans un plat et enfourner pour 15 minutes. Laisser refroidir, puis les frotter entre les mains pour enlever la peau (s’il en reste ce n’est pas grave) et mixer finement.

Dans un saladier, mélanger les noisettes, le rhum, la vergeoise et les blancs d’œufs.

 

garniture

Lorsque la pâte a doublé de volume, la dégazer et l’étaler en rectangle d’environ un demi centimètre d’épaisseur sur un plan de travail légèrement fariné.

Etaler la garniture aux noisettes.

garniture étalée

Je fais ici une petite parenthèse. Avec une telle quantité de farine, on obtient beaucoup de pâte. J’ai donc utilisé seulement les deux tiers avec la garniture aux noisettes et avec le reste, j’ai fait une brioche roulée au Nocciolatta.

Rouler le strudel sur lui-même et sceller les extrémités.

Battre les jaunes d’œufs avec une cuillère à soupe d’eau et badigeonner le strudel. Laisser reposer une demi-heure dans un endroit chaud à ‘abri des courants d’air.

 

prêt à cuire

Préchauffer le four à 180°C

Enfourner le strudel pour 30-410 minutes. Si le dessus brûle, couvrir avec un papier alu.

 

20161001_183605

Déguster au goûter avec un bon thé ou un verre de lait, ou au petit déjeuner trempé dans le bol.

 

fin post

version_imprimable