couverture

J’avais acheté ce morceau de paleron pour le faire en vinaigrette, mais j’ai changé mon fusil d’épaule en cours de route à cause du temps pourri, comme souvent en ce moment.

J’étais partie pour cuire le morceau de viande en pot au feu et refaire la sauce à la coriandre que j’ai faite plusieurs fois, mais quand j’ai ouvert le frigo, déception : pas de poireau. Pas de poireau, pas de pot (au feu). J’étais en mode désespérée, à me demander ce que j’allais bien pouvoir faire de cet énorme morceau de paleron quand d’un coup, le dieu de la cuisine s’est souvenu de moi et m’a envoyé une illumination : je me suis rappelée de ce candidat de top Chef ultra agaçant il y a deux ans, qui faisait tout le temps des plats Thai, et notamment du bouillon Thai. Il se la pétait à mort avec ses trucs asiatiques, mais il faut reconnaitre que ses plats faisaient envie.

Alors il n’était évidemment pas question de me lancer dans la confection d’un vrai bouillon Thai, mais je me suis inspirée de ce qu’on met dedans pour préparer mon bouillon. Ensuite, j’ai également utilisé des ingrédients asiatiques pour la sauce et j’ai obtenu un plat parfumé, relativement léger et bien réconfortant.

 

Pour deux personnes

  • 500 g de paleron de bœuf
  • 2 cuillères à soupe de citronnelle (surgelée Monsieur P.)
  • 2 cuillères à soupe de galanga, ou un morceau de gingembre de 5 cm coupé en lamelles
  • Sel, poivre
  • 5 cl de lait de coco
  • 3 cuillères à soupe de coriandre fraîche hachée
  • 2 petits piments rouges frais ou en saumure

 

Dans une cocotte qui va au four (la petite cocotte en fonte qui va bien), mettre le paleron avec le sel (une demi cuillère à café de gros sel), le galanga et la citronnelle. Recouvrir d’eau bouillante, couvrir et mettre au four à 160°C pour trois heures ou plus, jusqu’à ce que la viande soit très moelleuse.

Sortir la viande et la laisser reposer sur une planche.

viande planche

Dans un bol, verser le lait de coco, la coriandre hachée, un peu de poivre et les deux piments coupés en fines rondelles et débarrassés de leurs graines (sinon c’est très très piquant). Ajouter une louche de bouillon de cuisson, mélanger.

Découper le paleron en tranches, les déposer dans les assiettes avec du riz basmati, napper de sauce et servir de suite. C’est moelleux, parfumé, ça fait oublier le froid.

 

fin post

 version_imprimable

Enregistrer