couverture

Ce plat est un plat de feignasse, comme vous allez le constater. Feignasse qui ne veut pas passer trois plombes en cuisine et feignasse qui ne veut pas trop se creuser les méninges.

Quand je fais mes courses le samedi (eh oui, j’ai une vie trépidante : le samedi, je fais mes courses), je n’ai souvent aucune idée de ce que je vais faire à manger le soir. J’erre dans les rayons à la recherche d’une illumination et ce jour-là, je suis tombée sur ces petits dés de saumon fumé au pavot et sésame.

Je les ai pris sans trop savoir comment j’allais les accommoder. J’avais la ferme intention de faire des salades, mais un petit coup d’œil à la météo de la semaine à venir m’a vite dissuadée. Finalement, le soir, quand je me suis retrouvée devant mon frigo, le ventre qui grognait et la flemme qui m’envahissait, la recette s’est imposée à moi : du bon, du rapide, du réconfortant, parfait pour un samedi soir : des pâtes au saumon et aux crevettes, sauce à l’estragon.

Ce n’est pas du tout original, mais c’était tout de même bien savoureux alors je partage, parce que c’est le genre de recette qui peut vraiment dépanner.

 

Pour deux personnes

  • Des pâtes (un paquet de pappardelles pour moi)
  • Un paquet de saumon fumé aux graines de pavot et sésame (ou juste du saumon fumé tout simple)
  • 150 g de queues de crevettes décortiquées
  • 1 échalote
  • 2 cuillères à soupe de mascarpone (ou de crème épaisse)
  • 10 cl de crème fleurette
  • 1 cuillère à soupe d’estragon haché (surgelé pour moi)

 

 

Faire revenir l’échalote épluchée et émincée dans un peu de beurre, puis ajouter le mascarpone, la crème, les dés de saumon puis les crevettes. Faire chauffer quelques minutes,  ajouter l’estragon et un tour de moulin à poivre. Couvrir et garder au chaud.

 

saumon et crevettes

Faire cuire les pâtes, les égoutter, les remettre dans la casserole et verser la sauce. Mélanger, faire chauffer puis servir et déguster bien chaud.

fin post