couverture

Il y a un moment déjà,  (l’année dernière, voire il y a deux ans) j’ai voulu faire du Mohnstrudel, j’ai donc acheté plein de graines de pavot. Le résultat était infect, amer, compact, bref, même avec de la bonne volonté, c’était immangeable. Puis, un peu avant Noël, j’ai trouvé une recette de tresse au pavot sur le blog de Minouchka .

J’ai racheté du pavot au lieu de fouiner dans mes placards, je me suis donc retrouvée avec deux paquets entamés sur les bras. J’essaie d’en utiliser de temps en temps, et comme le pavot et le citron forment le couple idéal, je les associe souvent.

Ma recette de cake ultra moelleux (celle-ci que j'ai adaptée) plaît à tout le monde au boulot, je me suis dit que j’allais une fois de plus la customiser et faire un cake pavot-citron.

J’ai remplacé le miel par du sirop d’érable pour éviter que le miel n’écrase les autres saveurs, et j’ai complètement oublié le sucre mascobado. Le résultat final a été validé par les goûteurs du lundi matin.

Ingrédients :

  • 150 ml de lait entier
  • 90 g de beurre demi sel
  • 80 g de vergeoise blonde
  • 150 g de sirop d’érable
  • 1 œuf
  • Le zeste d’un citron
  • 75 g de farine blanche
  • 75 g de farine complète
  • 2 cuillères à café de bicarbonate
  • 4 cuillères à soupe de graines de pavot

 

Faire fondre le beurre, la vergeoise et le sirop d’érable. J’étais pressée donc je l’ai fait au micro-ondes cette fois, mais on peut le faire à la casserole.  Ajouter l’œuf et mélanger.

Dans un saladier, mélanger les farines, le bicarbonate, le zeste du citron. Ajouter le mélange beurre-sirop d’érable-vergeoise et œuf, mélanger, puis ajouter petit à petit le lait. Ajouter les graines de pavot et mélanger.

Laisser reposer la pâte une heure, au frigo ou à température ambiante, ça permet d’avoir un cake plus fondant. Si on est pressé, on peut zapper.

Verser la pâte dans un moule à cake beurré et fariné et enfourner pour 40 minutes dans un four préchauffé à 170°C.

Vérifier la cuisson avec la pointe d’un couteau, et laisser refroidir 10 minutes avant de démouler.

fin post

Et une main de goûteur, une !

version_imprimable